Actualité

2019 recul des recettes mais aussi baisse des coûts à la SSR

Le 18 octobre 2017, le Conseil fédéral plafonnait la quote-part de redevance média de la SSR à 1,2 milliard de francs pour 2019. En 2017, cette quote-part était encore de 1,25 milliard de francs. Soit 50 millions de francs de moins au budget de la SSR. L’an dernier, après prise en compte de la TVA, la SSR a ainsi réalisé 1,18 milliard de francs de recettes issues de la redevance.

Dans le même temps, le marché publicitaire a continué de se dégrader, et les recettes publicitaires de la SSR ont reculé de 23,1 millions de francs. La fragmentation de l’utilisation média s’accélère, la consommation à la carte n’est pas favorable à la diffusion linéaire de la publicité et la tendance au transfert des budgets publicitaires de la télévision aux plateforme digitales internationales s’accentue.

La SSR boucle l’exercice 2019 sur un résultat d’entreprise négatif de 22,2 millions de francs. Si le plafonnement de la quote-part de redevance de la SSR et le fort recul des recettes publicitaires ont pu être compensés par une réduction importante des dépenses, les coûts de restructuration ont grevé le résultat d’entreprise.

Mise en oeuvre du plan de réforme et de réinvestissement Dès le 4 mars 2018, la SSR réagissait à ce nouveau contexte, en lançant un plan de réforme et de réinvestissement à hauteur de 100 millions de francs. A l’automne 2019, à l’aune du recul des recettes publicitaires, cet objectif d’économie a été porté 50 millions de francs supplémentaires, soit 150 millions au total. Grâce à une mise en oeuvre rapide de différentes mesures dans toutes les unités d’entreprise – en particulier dans les domaines de la distribution, de la technique et de l’immobilier – il a été possible de réduire les coûts d’exploitation de 60 millions de francs. L’an dernier, la SSR a renoncé aux augmentations générales de salaire, avec pour résultat une économie de 8,4 millions de francs, qui fait partie de la réduction mentionnée ci-dessus. A l’échelle de l’entreprise, 74 postes à temps plein ont supprimés en 2019 (valeur à la date de référence) – pour la plupart au travers des fluctuations naturelles.

 

Sur un autre plan, 2019 aura été placée sous le signe de la transformation, avec à la clé de nombreux projets comme la
préparation de l’intégration du tpc à SRF et des services informatiques centraux à SwissTXT (toutes deux au 1er janvier 2020), ou encore le développement du projet Campus en Suisse romande. La SSR a par ailleurs multiplié les coopérations avec des entreprises média privées et renouvelé le Pacte de l’audiovisuel, qui vise à promouvoir la production cinématographique suisse. Enfin, 2019 aura également été une année de baisses substantielles des coûts.

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer