Actualité

24 heures et Tribune de Genève – nouveaux sites «commerce» pour le marché local

Difficile pour un magasin de quartier, une boutique, une petite enseigne d’exister sur internet. C’est maintenant possible avec les sites « commerce » de 24 heures et de la Tribune de Genève.

Structuré en 3 sections cette nouvelle plateforme permet au marché local de se présenter et de mettre en avant les différentes facettes qui font leurs activités :

Infos commerçants
Rubrique proposant, sous forme de blog, la diffusion de communiqués avec photo.
De l’ouverture d’une boutique en passant par les 25 ou les 50 ans de l’entreprise, la vie commerciale, riche en événements, trouve ici une place de choix.

Bonnes adresses
Section regroupant, sous la forme d’un annuaire avec géo localisation, les adresses qui font le tissu économique du canton.
Plus qu’un simple répertoire, les fonctionnalités permettent de créer un véritable mini-site avec présentation de l’entreprise, publication de vidéo et galerie photos.

Bonnes affaires
Partie promotionnelle permettant à l’internaute de profiter d’offres intéressantes et avantageuses. Pour augmenter les performances, chaque lundi les offres en cours sont publiées dans 24 heures, respectivement la Tribune de Genève.

Ces nouveaux sites sont accessibles en direct (www.24commerce.ch et www.tdgcommerce.ch), ils sont également associés aux sites des titres.

Tags

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Des coupons, des coupons, toujours des coupons…
    Les sociétés de services sont entrain de se faire couillo**** par ces sites de couponing ! Et voilà que les médias s’y mettent… ahaha ! Une fois que les petits fournisseurs de services auront du fermer car, par exemple, ils auront coupés des tifs à 70% durant 3 mois, et qu’ils perdent du frics… il essaieront de remettre de la pub dans les journaux locaux ????? Sont gentils chez EDIPRESSE 🙂

  2. “Couper des tifs à 70%” c’est exactement ce que les sites 24 et TdG “Commerce” ne proposent pas.
    L’annonceur peut diffuser ses offres sans contrainte, sans deal et sans partage de commission. La plateforme « commerce » permet de mettre en relation internautes et commerçants mais n’impose pas de rabais ou quantité minimum.
    Pour ce qui est des journaux locaux, la vision “web to print” permet de bénéficier également de la force du print puisque les offres du web sont reprises dans 24 et TdG (journal).
    Tu vois qu’on est gentil chez Edipresse 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer