Articles

Allmédia : tarifs et nouveautés 2016

Le rendez-vous Allmédia n’aura plus lieu comme d’habitude fin novembre, mais au début de l’année. Désormais fixé au 21 janvier 2016, il reprendra la formule de conférences-panels. Quoi qu’il en soit, la fin de l’année reste un moment essentiel pour la présentation des nouveautés et tarifs à venir. Voici les informations que nous avons pu recueillir, même si cette liste ne saurait être exhaustive.

AFFICHAGE

CLEAR CHANNEL
Clear Channel vient de remporter les appels d’offre lancés par la Ville de Zurich pour l’installation et l’exploitation d’un lot de 10 bornes à écran digital (Full-HD, 72’’) et d’un lot de 20 colonnes rotatives rétro-éclairées au format F400 (119×340 cm), placées sur le domaine public de la ville. Ces nouvelles offres d’affichage exclusif et innovant seront disponibles dès janvier 2016.

L’offre dans le segment « Digital Shopping Media » de Clear Channel est constamment élargie, avec notamment l’équipement de 6 nouveaux centres commerciaux d’ici début 2016 : Métropole Lausanne (VD), Coop-Centre Uvrier (VS), Neumarkt Brugg (AG), Neumarkt Oerlikon (ZH), Hammer2 Olten (SO) et Mühlematt Oberwil (BL).

Clear Channel introduit en 2016 la qualité « Diamant » qui regroupe certains emplacements lumineux haut de gamme au format F200 et F400 en zone piétonne. En parallèle, Clear Channel différencie le segment des « TOP City » (Zurich, Genève, Berne, Bâle, Lausanne, Lucerne, St-Gall, Winterthur et Bienne) des autres villes et agglomérations en Suisse.

SGA
Développement systématique des Shopping ePanels
SGA développe systématiquement son offre de réseau dans les centres commerciaux de toute la Suisse, avec notamment le Pilatusmarkt de Kriens, le centre commercial Rheinpark St. Margrethen, le centre Manor de Marin, ainsi que le Belair Centre d’Yverdon-les-Bains.

Des Rail eBoards dans sept autres gares
L’offre Rail digitale a été massivement étendue grâce à l’installation de Rail eBoards supplémentaires dans les gares de Genève Aéroport, Fribourg, Brigue, Coire, Olten, Bienne et Aarau. Les nouveaux Rail eBoards, que l’on peut désormais aussi réserver à la journée, se trouvent majoritairement à proximité directe des tableaux d’affichage des départs des CFF, qui sont très consultés. Les réservations à la semaine, très appréciées, sont toujours disponibles dans les fenêtres horaires FullDay, Primetime Morning, Shopping, Primetime Evening et Evening. Des offres de réseau sont aussi disponibles pour plusieurs gares.

Extension de l’offre Rail ePanel dans la gare centrale de Zurich
Au 1er janvier 2016, on comptera 6 Rail ePanels de plus dans la gare centrale très fréquentée de Zurich, ce qui portera à 22 le nombre total d’emplacements. Avec les 8 City ePanels à ShopVille-Zurich, un réseau « Large » avec 20 sites et un réseau « Medium » avec 10 sites sont intégrés dans l’offre. Des offres de réseau peuvent désormais être réservées pour plusieurs gares.

Les City ePanels et les City eBoards à Shop-Ville-Zurich gare centrale
8 City ePanels (80 pouces) sont disponibles au total. Dès le printemps 2016, 2 nouveaux City eBoards (7 mètres carrés) seront installés.
Les City ePanels et City eBoards seront placés aux endroits les plus passants et complèteront le portefeuille de produits digitaux déjà présents dans la gare centrale de Zurich. Ils seront intégrés dans les réseaux « Rail eBoard Zürich HB/ShopVille » et « Rail ePanel Zürich HB/ShopVille ».

Autres nouveautés :
Extension de l’offre Startower F400LT
Nouveaux Rail Rollingstar F200LR en gare de Genève Cornavin
Extension de l’offre Rail Rollingstar F12LR à Zurich
Nouveaux Rail Beamers en gare centrale de Zurich Löwenstrasse et en gare de Berne.

TPG PUB

Habillages
Intégraux : Prime de fidélité :
– Contrat de 2 ans = 10% de rabais sur toute la durée de location
– Contrat de 3 ans = 20% de rabais sur toute la durée de location

Intérieur, Guérilla marketing 
Prix de location (hors production et pose/dépose)
1 mois : CHF 9’900.- avec deux jours de promotion dans le tram
Période suppl. +28 jours : CHF 9’500.-

Affiches Moving Star
AR Mini 24 – courte durée
Prix de location (pose/dépose comprise)
14 jours : CHF 450.-
21 jours : CHF 650.-
28 jours : CHF 850.-
Période suppl. +28 jours : CHF 800.-

Offre spéciale bus Citaro
Prix de location (pose/dépose comprise)
1 mois : CHF 3’990.-
Période suppl. +28 jours : CHF 3’612.-

AR Mini 12 – Longue durée
Prix de location (pose/dépose comprise)
6 mois : CHF 2’800.-
12 mois : CHF 3’900.-
Période suppl. + 1 année : CHF 3’700.-

NEO ADVERTISING

Genève Aéroport :
6 mois après le gain de la concession d’affichage classique et digitale, l’entreprise a prévu de rationaliser et moderniser le dispositif d’affichage en place, avec pour ambition de faire de Genève Aéroport une référence internationale en terme de traitement publicitaire aéroportuaire.

Cette nouvelle vision publicitaire portera sur 3 chantiers clefs :

1. Une nouvelle gamme produits proposant de nouvelles possibilités publicitaires entre digital et classique, courte et longue durée, et articulée autour de 5 segments aux bénéfices clairs :

Target : 100% digital – portrait ou 100% F200RL, mensuelle mais adaptable
Iconic : très grande surface 100% digital ou 100% classique, longue durée
Spectacular : 100% classique, longue durée
Event : sur-mesure, temporaire
Services : sponsoring, longue durée

1. De nouvelles surfaces, plus grandes, plus visibles, plus impactantes et visant à optimiser l’efficacité publicitaire des campagnes des clients. De premières surfaces verront le jour d’ici la fin de l’année pour la ré-ouverture du P2 (parking arrivées) avec notamment 2 frontons retro-éclairés de 56m2 et une mega-surface de 43m2.

2. La montée en puissance de l’affichage digital avec 2 composantes :

a. Des réseaux d’écrans 70’’ portrait qui baliseront le parcours du voyageur lors de son passage à Genève Aéroport et qui permettront de cibler une audience précise (départs, arrivées, business lounges, shoppers, meeters). Ces écrans seront équipés de nouvelles technologies de gestion des contenus qui permettront d’adapter les spots en temps réel en fonction de variables externes (météo, données de vente, horaires des vols). Le 1er déploiement concernera le réseau Digital Business Lounges pour une mise en actions dès le 1er janvier prochain.

b. Des mega-surfaces LED de + de 10m2 qui équiperont des zones clefs de Genève Aéroport pour des campagnes branding + émotionnelles.

3. Le démontage de + de 43% du parc publicitaire existant qui concernera essentiellement les + petites surfaces.

Centres commerciaux :
Avec le gain de 4 nouveaux centres commerciaux, l’entreprise confirme sa position de leader dans cet environnement avec plus de 50 centres commerciaux équipés. Ces 4 centres intégreront le réseau national Digital Shopping Network dont les grands principes ne changeront pas sur 2016 (modes de commercialisation, durée de boucle, nombre d’impressions journalières). Ils viendront ajouter 20 nouveaux totems digitaux et + de 300’000 contacts hebdomadaires.

Retail :
Le réseau d’affichage numérique de l’enseigne InterDiscount (fort de 185 magasins et + de 1’000 écrans) sera la nouveauté dans ce segment de marché. Il permettra de toucher + de 360’000 individus par semaine. Une campagne nationale d’une semaine avec un spot de 20 seconde pour + de 200 impressions journalières coûtera CHF 5’400.- brut.

PRESSE

GHI
45 ans et toujours à la page. Tel est le leitmotiv du journal gratuit, incontournable sur Genève et le district de Nyon, qui a fêté ses 45 ans et sa 2134ème édition le 4 novembre 2015. Cela se traduira dès 2016 par un changement de direction – Pascal Fleury, directeur de Lausanne-Cités, succèdera à Jean-Marc Velleman, directeur général des 2 titres depuis 15 ans – avec de fait une nouvelle vision, énergie, et dynamique d’entreprise. Le nouveau site « responsive » www.ghi.ch sera également mis en ligne avec, à la clé, plus d’interactivité du point de vue rédactionnel et surtout plus d’ergonomie dans la saisie et la consultation des petites annonces. Au niveau du numérique, de nouveaux packages publicitaires seront proposés aux annonceurs pour une communication cross-media ciblée. Du point de vue rédactionnel, le GHI de 2016 continuera à miser sur la proximité et l’ultra local avec son lot de nouvelles rubriques. Du point de vue de la tarification, rien à signaler : les tarifs ne changent pas hormis quelques adaptations liées aux nouveaux emplacements publicitaires fixes. De quoi renforcer sa position de leader sur le marché de la presse régionale.

Tamedia Publications romandes

Tarifs publicitaires print 2016
Tous les tarifs ne sont pas encore confirmés, mais nous pouvons d’ores et déjà annoncer que Tamedia Publications romandes maintiendra ses prix l’année prochaine sur l’ensemble de ses marques. Ainsi Le Matin, Le Matin Dimanche, Femina, Télétop Matin, GuideTV, 24 heures, la Tribune de Genève et la Tribune des Arts ne verront aucun changement tarifaire majeur sur la publicité « print » en 2016. Bilan et encore! adapteront leur prix vers le bas pour maintenir les performances dans leur segment de marché respectif.

Prix de la publicité sur les sites
Nous vous l’annoncions l’année dernière, le principe de tarification a complétement changé pour passer d’un système de vente par « part de voix » en faveur d’un calcul fondé sur le « coût par mille ». Cette modification a entraîné une baisse de prix de 10 à 15% selon le format. Cette nouvelle tarification par CPM, ayant prouvé son efficacité, sera maintenue en 2016 aux mêmes conditions qu’en 2015.

Comme l’actualité commerciale ne s’arrête pas, le site www.mytamedia.ch vous permet en tout temps de rester informés sur l’ensemble des offres print et web des marques de Tamedia.

Digital toute !
Depuis maintenant quelques années, les nouveaux projets sont essentiellement orientés sur le numérique. L’exploitation systématique des « analytics » permet d’augmenter la connaissance des internautes et de développer ainsi de nouvelles offres liées au contenu ou à la commercialisation de formats publicitaires inédits comme les « native advertising » et les formats vidéo.

En 2016, cette tendance va se renforcer avec notamment la consolidation des abonnements numériques lancés en 2015 pour 24 heures et la Tribune de Genève et de nouvelles offres originales pour Le Matin… mais il est encore trop tôt pour en dire plus.

Nouvelle organisation
Fin août 2015, Tamedia a annoncé une nouvelle organisation qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017. Les équipes commerciales seront regroupées sous une direction unique, sous la responsabilité de Marcel Kohler, afin de réagir plus rapidement et globalement aux changements et demandes des annonceurs. Le marché lecteurs, incluant les rédactions et le marketing de tous les médias payants de l’entreprise, sera quant à lui dirigé par Serge Reymond.

L’année 2016 sera donc dédiée à la mise en place de ce changement d’organisation, à la création d’offres globales, à l’harmonisation des systèmes internes et à la mutualisation de leurs ressources, de leurs expériences et de leur savoir-faire.

TV

RTS / publisuisse

2016 sera l’année des grands événements sportifs: le Championnat d’Europe de football 2016 messieurs se déroulera du 10 juin au 10 juillet 2016 en France. Il y a fort à parier que des millions de spectateurs vibreront lors de cette grande fête du ballon rond et soutiendront l’équipe suisse devant le poste. Suivront les Jeux Olympiques d’été Rio 2016 à partir du 5 août 2016 et la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres du 26 au 28 août 2016 à Estavayer.

Mais l’offre de la RTS ne se limite bien évidemment pas aux événements sportifs. Ses programmes de grande qualité, à forte identité suisse, comprennent également de nombreuses productions maison. En voici quelques exemples :

La Grande Lessive. A l’ère du numérique, on renoue avec l’humain. Dans un studio image transformé en lieu convivial et « cosy », on parle de tout : vie pratique, société, consommation, santé, famille, environnement, médias, boulot, mode, sexe, psycho et culture. Tout ce qui préoccupe et intéresse les Romands dans leur vie quotidienne.

26 minutes. Un faux magazine d’actualité hebdomadaire, présenté par Vincent Kucholl et Vincent Veillon, qui passe en revue les faits marquants de la semaine écoulée, en Suisse et dans le monde.
Bye Bye la Suisse. Pour cette émission, l’équipe des reporters de DOK a suivi durant une année des expatriés, tout d’abord chez eux en Suisse, puis dans leur nouveau pays d’adoption. La série en six épisodes relate le quotidien, mais aussi les joies et les peines de ces familles dans leur nouvelle vie.
Les coulisses de l’évènement. Cette série prend le temps d‘analyser des événements et des sujets qui ont suscité l‘intérêt de la Suisse entière.

C’était mieux avant. La vie était-elle vraiment plus agréable et plus sûre dans les années 60 ou 80 ? « C’était mieux avant » mène l‘enquête et compare le passé au présent.
Cash. Chaque samedi, Enzo et Vanessa arpentent les rues de Suisse romande pour proposer un quiz aux passants. Celui qui réussit à répondre correctement aux dix questions en dix minutes remporte la mise de 1000 francs.

publisuisse SA présente par ailleurs son grand quiz sportif destiné aux professionnels des agences médias et de publicité ainsi qu’aux annonceurs. Le but du jeu est de pronostiquer au plus juste les audiences de huit événements sportifs majeurs en 2016 (football, tennis, ski, formule 1 et athlétisme). Le prix principal est constitué de deux billets VIP pour la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres 2016 à Estavayer. www.ratingquiz.ch

Régie TV de Ringier

Depuis le 1er juillet 2015, la régie TV de Ringier propose aux annonceurs suisses les fenêtres publicitaires de TMC et NT1 en plus de celle de TF1. En effet, l’offre de télévision ayant explosé, TF1 n’est plus uniquement la chaîne TF1, mais une galaxie de chaînes.

Avec elles, le Groupe TF1 s’adresse à tous les publics, chacune ayant une identité propre et complémentaire. TF1 occupe une position unique de chaîne premium avec des programmes événementiels et de grands rendez-vous de divertissement, d’information et de sport. C’est également en France le premier acteur privé de la création avec son offre très riche de fiction française, de cinéma et de séries. TMC est une chaîne divertissante, également ancrée dans le paysage télévisuel. En plus de divertissements familiaux, elle est très identifiée par son offre de fictions britanniques de prestige (Downton Abbey…), de magazines (90’ Enquêtes) et de documentaires.

NT1, quant à elle, s’adresse à une génération jeune et connectée. Elle lui propose des programmes que celle-ci plébiscite : séries exclusives générationnelles (Vampire diaries, Walking dead…), divertissements et télé-réalités comme Secret Story.

Mais la Régie TV de Ringier souhaite également s’ancrer dans le marché télévisuel helvétique et assure pour cela la commercialisation des espaces publicitaires de la chaîne suisse romande BeCuriousTV ainsi que de la chaîne suisse alémanique S1.

BeCuriousTV, lancée en mars 2015, a démontré en quelques mois son sérieux, son savoir-faire et sa légitimité dans le paysage audio-visuel. Sa nouvelle grille de rentrée répond encore moins aux codes télévisuels traditionnels, que ce soit pour le traitement des sujets, le fond ou la forme. Des formats courts, séquencés, pensés pour le web et ancrés dans les réseaux sociaux. Un ton franc et libre, un regard frais, sans compromis. Tous les sujets sont abordés sans complexes ni tabous afin de les rendre compréhensibles à tous. Distribuée largement par tous les opérateurs TV suisses, les audiences attestent d’une progression constante du nombre de téléspectateurs.

Dernière arrivée dans le portefeuille, S1 nous permet de faire un premier pas dans le marché suisse alémanique. Cette jeune chaîne privée (lancée en 2013) est financée à 100% par la publicité et s’adresse en premier lieu aux téléspectatrices et téléspectateurs de toute la Suisse alémanique. S1 diffuse des programmes germanophones et britanniques de qualité, avec un accent particulier sur les productions suisses, les documentaires et les films. Mais la grille comporte également d’autres genres populaires et prisés tels que des policiers, des émissions culinaires ainsi que des dessins animés pour les jeunes téléspectateurs.

Cette diversité de l’offre et la complémentarité de ces chaînes devraient permettre de répondre au mieux aux besoins des annonceurs suisses et leur assurer le bon contact avec le bon groupe-cible, tout en leur offrant des conditions encore plus performantes et avantageuses en 2016.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter