Tendances

Améliorez votre site internet grâce au football

Testez le contenu rédactionnel de votre site internet et appliquez les stratégies de notre entraîneur pour l’améliorer ! Car si vos textes sont susceptibles de recevoir un carton jaune, votre entreprise risque de se faire tacler par la concurrence.

Vos textes comportent-ils des fautes d’orthographe ?
Malgré vos défenseurs intransigeants qui font bloc devant le gardien, les fautes grossières entachent votre réputation. Suivant votre domaine d’activité, vous pouvez même écoper d’un carton rouge avec deux matchs de suspension quand celles-ci sont trop flagrantes !
En effet, selon une étude réalisée en Angleterre, près de 60% des internautes sont prêts à refuser d’entrer en relation d’affaires avec une entreprise qui commet trop d’abus grammaticaux et orthographiques.

Tactique gagnante : Ne vous contentez pas des correcteurs gratuits ou de votre outil Word, mais investissez dans un logiciel tel qu’Antidote ou Le Robert Correcteur. Idéalement, sollicitez les services d’un professionnel de la correction, qui sortira son sifflet au moindre manquement.

Votre titre est-il percutant ?
Un titre mou, c’est un peu comme une affiche Albanie-Irlande du Nord en finale de l’Euro : ça donne plutôt envie de se faire un ciné que de rester scotché devant son poste.
Qu’on se le dise, le titre est votre numéro 9 ou 10 : l’élément le plus important de votre article. Alors soignez-le !

Tactique gagnante : Donnez envie à votre lecteur de vous lire. Tentez d’obtenir avec votre titre ne serait-ce que la moitié de l’effet sur vos visiteurs que Cristiano Ronaldo sur la majorité des supportrices lorsqu’il tombe le maillot !

Les infos pertinentes sont-elles dévoilées en premier ?
Vous n’avez que quelques secondes (huit pour être précis) pour capter l’attention de vos visiteurs. Oubliez le round d’observation et souvenez-vous que dans le stade du web, personne n’a envie d’assister aux prolongations et à la séance de penalties pour connaître le nom du vainqueur.

Tactique gagnante : Dites l’essentiel le plus rapidement possible. En d’autres termes, allez droit au but et ne tergiversez pas trop au milieu de terrain.

Vos textes s’adressent-ils à votre public cible ?
Lorsque vous ignorez les caractéristiques de votre public cible, deviner ses besoins, choisir les arguments pour le convaincre et le bon ton pour le séduire est aussi hasardeux que de miser l’entier de son salaire sur une victoire finale de la Nati dans un événement majeur.
On ne s’adresse en effet pas de la même façon à des prospects susceptibles d’investir dans une promotion immobilière de haut standing qu’à des fans désirant commander une pizza quatre saisons à la mi-temps de la partie.

Tactique gagnante : Adoptez la philosophie de l’entraîneur méticuleux, qui analyse le comportement de ses joueurs tout au long de la saison et étudie soigneusement les particularités de son adversaire avant chaque match.

Vos textes sont-ils trop factuels ou trop vendeurs ?
L’être humain traite l’information tantôt de façon logique et rationnelle, tantôt de manière émotionnelle et intuitive. Privilégier une approche par rapport à l’autre peut vous priver de la sympathie d’une partie du public.

Tactique gagnante : Vos textes doivent titiller les deux hémisphères. En d’autres termes, trouvez le compromis idéal entre le jeu efficace et rationnel de la Mannschaft et les triangulations créatives et émotionnelles de la Roja.

Vos textes sont-ils truffés de mots-clés ?
Les mots-clés dans vos œuvres rédactionnelles doivent être comme un bon arbitre sur le terrain : passer (presque) inaperçus. Rien de plus énervant, en effet, qu’un homme en noir sifflant à chaque petit accrochage. Lire le même mot-clé 432 fois par article relève du même parasitage.

Tactique gagnante : Pensez à rédiger d’abord pour les lecteurs, ensuite pour les moteurs. Trouvez des synonymes et des tournures de phrases différentes, afin d’embellir votre style et d’enrichir votre vocabulaire. Tout le contraire d’une analyse d’après-match par les joueurs, quoi !

Le test de la deuxième mi-temps suivra dans un prochain article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer