Actualité

Audiences RTS : augmentation de la consommation différée et faible, mais constante érosion, de celle en linéaire

 

En TV, RTS 1 et 2 affichent 33,9% de parts de marché en prime time (35,3% en 2018)  et touchent 1,2 mio de personnes en moyenne hebdomadaire (1,25 mio en 2018, riche en grands événements sportifs comme la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques).

En radio, La Première, Espace 2, Couleur 3 et Option Musique obtiennent également de bons chiffres mais en léger recul, avec une part de marché de 49,1% (50,8% en 2018). Ensemble, les chaînes radio impactent en moyenne 803’000 personnes chaque semaine (883’000 en 2018).

Le site RTS.ch et ses applications mobiles poursuivent leur progression pour atteindre 561’000 utilisateurs uniques hebdomadaires (+9,6%) et 504’000 visites journalières (+9,1%).

Même tendance à la hausse pour les présences de la RTS sur les réseaux sociaux, qui permettent à la RTS de toucher un public plus jeune, notamment grâce à des offres comme Tataki, et qui recueillent en moyenne 612’000 vues de plus de 10 secondes (+28,8%) et 34’000 réactions par jour (+6,3%).

Les chaînes TV
En prime time (18h-23h), RTS 1 et RTS 2 totalisent en moyenne 33,9% de parts de marché (pdm), contre 35,3% en 2019 et 33,2% en 2017. Chaque semaine, une moyenne de 1,2 mio de personnes suivent les programmes TV de la RTS au moins 15 minutes (1,25 mio en 2018). Ce sont de très bons résultats pour une année sans grandes manifestations sportives de type Coupe du monde de football ou Jeux Olympiques.

La RTS devance ses concurrentes dans toutes les tranches d’âge, y compris chez les jeunes de 15 à 29 ans, auprès desquels elle obtient 25% de parts de marché devant M6 (13,5% pdm) et TF1 (10,8%).

Les journaux d’actualité et les magazines d’information (A bon entendeur, Mise au point, Temps Présent et TTC) restent les émissions les plus plébiscitées. Ensemble, ils touchent chaque semaine une moyenne de 798’000 personnes (-1,8%).

Couleurs locales réalise de belles audiences avec 34% de parts de marché, à l’instar des docs-feuilletons Bye bye la Suisse (38,8% pdm), Les nouveaux vétérinaires (38,2% pdm) et Caravane FM (38,6% pdm).
Bien qu’en année « creuse », le sport a suscité son lot d’émotions fortes en 2019, avec en point d’orgue la finale de Wimbledon. Le match entre Roger Federer et Novak Djokovic a été suivi par une audience moyenne 235’000 téléspectateurs, soit une part de marché de 60,9%. Arrivent ensuite le match de qualification pour l’Euro 2020 Suisse-Irlande (audience moyenne 188’000, 34,6% pdm) et la descente dames des championnats du monde de ski alpin (audience moyenne 179’000, 50,2% pdm).

Autre succès qui a marqué l’année 2019 : la Fête des Vignerons, et en particulier la retransmission du spectacle. Une émission qui, sur une durée totale de 2h42, a enregistré une audience moyenne de 179’000 téléspectateurs et une part de marché de 38,9%.

Côté divertissement, notons également les succès de Cash (audience moyenne 141’000, pdm 33,4%), de 120 minutes (audience moyenne 147’000, pdm 28,9%) et de C’est ma question (audience moyenne 76’000, pdm 26%).

La consommation du média TV (toutes chaînes confondues) est en léger recul : elle s’élève à 131 minutes quotidiennes en moyenne par habitant en 2019, contre 133 minutes en 2018 et 139 minutes en 2017. Quant à la consommation des chaînes de la RTS, elle atteint en moyenne quotidienne 34 minutes en 2019, contre 37 minutes en 2017 et en 2018.

Les chaînes radio
La Première, Espace 2, Couleur 3 et Option Musique affichent toujours de belles parts de marché avec un cumul de 49,1% (50,8% en 2018). En 2019, les quatre chaînes radio de la RTS ont impacté en moyenne 803’000 personnes chaque semaine (883’000 en 2018). La Première se place en tête dans toutes les tranches d’âge hormis chez les 35-44 ans, qui privilégient Couleur 3.

La durée d’écoute moyenne du média radio est en léger recul, atteignant 77 minutes par habitant (79 minutes en 2018). Quant aux chaînes de la RTS, elles sont écoutées en moyenne 38 minutes par jour, contre 40 minutes en 2018.

Contrairement à la télévision où les chaînes françaises sont les principales concurrentes de la RTS, en radio ce sont les radios privées suisses qui partagent le podium des meilleures audiences, et ce pour chaque tranche d’âge.

Le site RTS.ch et ses applications mobiles
Le site et les applications mobiles de la RTS ont poursuivi leur forte progression en 2019, avec une moyenne de 504’00 visites par jour (+9,1%) et 561’000 utilisateurs uniques (+9,6%). En termes de vues cumulées, ce sont les contenus d’actualité (y compris sportive) qui ont généré le plus grand nombre de visites sur Play RTS, à commencer par les capsules du 19h30 (13,7 mios de vues cumulées en 2019) et du 12h45 (4,4 mios de vues).

Quant aux premières places du palmarès des VOD les plus consultées, elles sont occupées par la série Game of Thrones, devant l’actualité en vidéo et Passe-moi les jumelles.

Présences de la RTS sur les réseaux sociaux
Sur Facebook, YouTube, Instagram, Twitter et Linkedin, la RTS touche aussi un public toujours plus large avec un total de 612’000 vues (+28,8%) et 34’000 interactions quotidiennes (+6,3%).

Sur Facebook, la page des Archives de la RTS est la plus suivie avec 359’000 fans et un total de 32 millions de vues en 2019. Sur YouTube, c’est le compte générique Radio Télévision Suisse qui occupe la tête avec 23,5 mios de vues. Sur Instagram enfin, Tataki est devant avec 1,8 mios de vue (depuis le lancement de l’IGTV l’été dernier).

Les Élections fédérales : un exemple de couverture transmédia
Les rédactions radio, TV et digitales de l’actualité ont uni leurs forces pour couvrir la campagne des Élections fédérales. Le jour des résultats, elles ont proposé un direct de 11 heures diffusé sur RTS 1, La Première et le site et l’application Play RTS.

462’000 personnes ont regardé au moins 15 minutes consécutives de cette émission sur RTS 1. Quant au site RTS.ch, il a reçu 379’000 visites, soit 2,5 fois plus qu’un dimanche habituel.

Selon une étude MIS Trend réalisée au lendemain des élections les 21 et 22 octobre derniers, 74,4% des Romandes et des Romands déclaraient avoir utilisé un vecteur de la RTS pour s’informer des résultats. Le public sondé a donné à la RTS la note générale de 7,8 sur 10 pour son dispositif, soit un très bon résultat.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer