Actualité

Avec Zombie, Le Temps compte revaloriser ses contenus “Evergreen”

Le Temps fait partie des bénéficiaires de la Digital News Initiative, un fonds européen lancé en 2015 pour financer l’innovation dans le secteur des médias.

Le projet soumis par la rédaction est un algorithme prénommé Zombie. Il sera financé à hauteur de 45’000 euros. Son code informatique sera open source, c’est-à-dire qu’il pourra ensuite être librement et gratuitement réutilisé par d’autres éditeurs de presse.

Qu’est-ce que Zombie?
Zombie est un algorithme capable identifier automatiquement les meilleurs articles publiés sur le site internet du Temps et de conseiller les journalistes sur le meilleur moment pour republier ces bons contenus. En clair, leur offrir une seconde vie pour atteindre de nouvelles audiences.

Zombie est un outil d’aide à la décision pour les éditeurs web de notre site et notre responsable des réseaux sociaux. Zombie ne remplace pas les journalistes. Zombie ne favorisera pas non plus les papiers «à clic» avec des petits chats dedans. Désolé pour eux.

A quel problème Zombie va-t-il s’attaquer?
Le Temps publie chaque jour 70 articles sur son site. Certains contenus ont de la valeur le temps d’un évènement et n’ont plus d’intérêt ensuite. A l’inverse, d’autres articles restent pertinents beaucoup plus longtemps: un beau portrait d’une personnalité, un éclairage historique ou scientifique ou une interview de référence sur l’échec scolaire en Suisse peuvent être relus plusieurs jours ou plusieurs mois après, voire plusieurs années avec le même intérêt. Ce sont des articles dits «Evergreen», durables.

Au moment de leur publication, ces «Evergreen» sont très appréciés par nos lecteurs. Ils sont longuement lus par nos internautes et ils sont partagés et commentés sur les réseaux sociaux. Mais ensuite, mécaniquement, un article en chassant un autre, ces enquêtes et ces reportages sont oubliés puisqu’ils ne sont plus visibles sur le site, accessibles uniquement via les moteurs de recherche. Certes, parfois, en cas d’une actualité forte, un éditeur du site du Temps se souvient d’un article ancien sur le sujet et va le republier, au moment du décès d’une personnalité par exemple. Mais ce système fonctionne uniquement grâce à la mémoire des journalistes. Or, il est impossible de se souvenir des 20’000 articles publiés chaque année.

Comment fonctionne Zombie, concrètement?
ETAPE 1. Zombie analyse les articles du site du Temps grâce aux données de Chartbeat et Google Analytics, nos deux outils pour mesurer notre audience numérique. Il attribue à chaque article un score de pertinence, basé notamment sur le temps de lecture, l’historique de l’audience et l’engagement sur les réseaux sociaux. Ce score de pertinence ne prend pas en compte le nombre de «clics», qui ne veut souvent pas dire grand chose. De plus, grâce à des outils automatiques d’analyse sémantique, Zombie identifie les personnalités, les lieux, les événements mentionnés dans le texte de l’article. Zombie va donc constituer une base de données qualifiée de plusieurs centaines d’articles «Evergreen» potentiellement intéressant à republier.

ETAPE 2. Plusieurs fois par jour, Zombie récupère sur Google Trends, Google News et Trending Topics les sujets qui font l’actualité. En fonction de ces thèmes, il va regarder dans sa base de données si certains articles correspondent à cette actualité. Si c’est le cas, Zombie va alors alerter la rédaction par deux canaux: l’envoi d’un mail quotidien avec les suggestions du jour et via Slack, un système d’alerte en temps réel. Alertés, le chef d’édition du site et le community manager du Temps pourront choisir s’il est pertinent de republier sur le site cet article, de le mettre en lien d’un autre ou de le reposter sur les réseaux sociaux.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter