Digital

Big Data & e-Business : l’émergence des solutions DMP

Les nouveaux défis du e-Business que les entreprises doivent relever sont nombreux : l’inexorable explosion des volumes des données (Big Data), la variété des données utilisées pour affiner la connaissance des individus, l’optimisation en temps réel des canaux d’interaction pour communiquer, et l’accroissement de la rentabilité.

La DMP : l’antidote au Big Data
Le constat sur les données des entreprises (1st party) est qu’elles sont souvent mal exploitées car gérées en silo : CRM, Business Intelligence, Marketing Direct, Web, Service clients, Boutiques …
L’apparition des Data Management Platform (DMP) ouvre de nouvelles opportunités pour répondre à ces défis. Elles récupèrent les données clients sur les différents points de contact (digitaux et offline) ainsi que des données de navigation anonymes, dans le but notamment d’améliorer le ciblage et le ROI des campagnes marketing ou encore d’améliorer la relation client.

Une matière première à exploiter
Le cœur du système est constitué d’un ensemble des données que possèdent les entreprises et dont il est temps d’industrialiser la collecte, l’organisation, la réconciliation et l’activation.
Les données 1st party collectées peuvent être catégorisées dans cinq grandes familles :

  • Données clients : récupérées du CRM, incluant les interactions en Service clients et Boutiques ;
  • Données d’interaction : la comptabilisation des interactions des particuliers avec les publicités display, search, retargeting, emails ;
  • Données de navigation sur sites web : issues des activités des particuliers sur les sites web ;
  • Données mobiles et d’applications : issues du trafic grandissant des sites ou des apps sur mobiles et tablettes ;
  • Données sociales : Facebook, Twitter, etc., qui fournissent des données de qualification, préférences, influences et interactions avec la marque.

Mais là où la DMP démontre sa plus-value, c’est la possibilité d’approfondir et d’enrichir la connaissance des individus avec des données complémentaires comme :

  • Données 2nd party : fournies en mode partenariat par des réseaux thématiques, elles permettent d’affiner les audiences en fonction de thématiques précises (centres d’intérêt, affinités…) ;
  • Données 3rd party : achetées à des spécialistes de l’enrichissement, elles couvrent les mêmes domaines que pour les données 2nd party.

Ainsi la DMP intègre un large ensemble des données.

Vers une vision « customer centric »
Le rôle de la DMP est d’orchestrer toutes ces données acquises au cours du temps : collecte, organisation, réconciliation et analyse permettent de créer une vision unifiée des particuliers et d’en déduire des profils enrichis et qualifiés. Cette vision unifiée de la personne et la segmentation fine des audiences permettront alors de mieux cibler les campagnes marketing et d’améliorer les prises de contacts auprès des leads et des clients.

Capture d'écran 2015-01-25 11.07.59
Mais en quoi la DMP peut-elle être bénéfique aux entreprises et quelles sont ses applications concrètes ? Nous vous dévoilerons ces aspects dans la prochaine chronique de notre dossier DMP.

JeanMeneveau #1.618

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch