Articles

Cannes Lions : les Grands Prix en 10 leçons

Les publicitaires alémaniques seront rentrés bredouilles cette année. Mais il n’y a pas non plus de quoi se réjouir en Suisse romande : les 10 Lions obtenus récompensent deux campagnes seulement.

Une fois n’est pas coutume, ce sont les Romands qui ont brillé dans la délégation suisse des agences qui ont participé aux Cannes Lions 2015. Mis à part les Young Lions (de l’or attribué à un team zurichois), ce sont deux agences romandes qui ont sauvé l’honneur : Saatchi & Saatchi Genève (9 Lions dont 2 en or) et M&C Saatchi Genève (1 Lion en bronze). Globalement le nombre de récompenses attribuées à notre pays reste stable. La particularité cette année est incontestablement la concentration de Lions autour du seul projet « HIV + issue ». Reçu en grand vainqueur à la traditionnelle « party » suisse organisée par Publicitas, Jason Romeyko, DC de Saatchi & Saatchi, a donc tenu à s’adresser au public présent en français. « Remporter tant de récompenses pour un sujet est rarissime, s’est-il enorgueilli. Nous sommes sur la bonne voie. »

Ce qui a marché à Cannes en 2015
Pour remporter un Grand Prix cette année, il fallait être

ADROIT de ses mains pour assembler la cardboard de Google qui permettait de voir ses photos en 3D. Grand Prix mobile par Google.

ATLÉTIQUE comme Gisele Bündchen qui a accepté pour la marque d’habits sportifs Under Armour de mettre ses muscles à contribution afin de montrer comment on obtient et l’on garde une sublime silhouette. Grand prix cyber, agence Droga 5 à New York.

CRÉATIF comme les deux spots primés dans la catégorie film. Le court-métrage pour Leica est un pur bijou de reproduction des photographies les plus célèbres (agence Finazca Saatchi & Saatchi à Sao Paulo), tandis que la marque Geico nous montre comment faire pour que le public regarde une vidéo pre-roll jusqu’à la fin (agence The Martin Agency à Richmond). Du grand art !

ENFANTIN comme le très joli court racontant la relation d’un enfant avec son pingouin en peluche conçu pour la chaîne John Lewis. Difficile de réprimer une petite larme ! Grand Prix Film Craft, agence Adam&Eve DDB à Londres.

FAINÉANT comme Apple qui s’est contenté de reprendre les meilleures images prises avec l’iPhone 6. Du nouveau pour la marque à la pomme qui a décliné ce concept en affiches, annonces et expositions. Grand Prix affichage, agence TBWA/Media Arts Lab /Apple.

FÉMINISTE comme l’application développée par Vodaphone en Turquie, qui permet aux femmes victimes de violence domestique d’avertir sans que leur conjoint ne s’en aperçoive des personnes de référence pour qu’elles leur viennent en aide. L’application a été activée 103.122 fois. Grand Prix Media, agence Y&R team Red à Istanbul.

MALIN comme Volvo qui a créé le concours le plus simple au monde. Pour gagner le dernier modèle de la marque suédoise, il suffisait aux téléspectateurs du Super Bowl d’envoyer un tweet au passage des spots de marques concurrente avec le hastag #volvointerception #volvocontest. Ainsi avec zéro budget, Volvo est devenu Trend Topic en cannibalisant les 60 millions de dollars dépensés par ses concurrents. Grand Prix Direct, agence Grey New York.

ONIRIQUE comme pour les annonces créées pour promouvoir le service de bicyclettes publiques à Buenos Aires. Grand Prix presse, agence La Comunidad à Miami.

Capture d'écran 2015-09-06 22.12.54 Capture d'écran 2015-09-06 22.13.07 Capture d'écran 2015-09-06 22.13.18

PRÉCAUTIONNEUX comme Volvo UK qui a développé un spray invisible « Life Paint » qui permet de rendre fluorescente toute surface qui, de nuit, se trouve sous les feux de projecteurs. Grand Prix Design et Promotion, agence Grey à Londres.

SAIN comme le poisson d’argent de l’ONG Shape of Health qui permet aux familles cambodgiennes de combler leur carence en fer. Grand Prix Production Design, agence Geometry Global à Dubaï.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer