Actualité

Classement Brandz de WPP : Apple marque mondiale no1 et Louis Vuitton marque no1 du luxe

Apple arrive en tête de la 6e édition du Top 100 BrandZ comme la valeur de marque la plus élevée au monde après avoir enregistré une croissance vertigineuse de 84 % sur un an, mettant fin au règne de Google, restée quatre années consécutives à la première place du classement.

La valeur de la marque Apple, selon les estimations de Millward Brown Optimor, société appartenant au groupe WPP, a augmenté de 859 % depuis 2006 et atteint actuellement 153,3 milliards de dollars. L’étude révèle également une donnée importante selon laquelle la valeur cumulée de l’ensemble des marques du Top 100 a augmenté de 17 % pendant la reprise économique l’an passé et est actuellement estimée à 2,4 billions de dollars. En termes de répartition géographique, 19 des 100 premières marques mondiales appartiennent aux pays de la zone BRIC, contre seulement deux en 2006.

Principales conclusions de l’étude de cette année :

  • Une marque sur cinq est issue de la zone BRIC : cette année, 19 marques appartiennent aux marchés émergents contre deux en 2006 et 13 en 2010. L’affirmation de leur présence dans ce classement mondial témoigne du pouvoir d’achat exponentiel des consommateurs des pays BRIC. Si nombre de ces marques sont soutenues par la taille de leur clientèle locale, elles sont encore plus nombreuses à revendiquer aujourd’hui des ambitions internationales comme Petrobras au Brésil (61e au classement avec une valeur de marque de 13,4 milliards de dollars), ICICI Bank en Inde (53e, valeur de marque de 14,9 milliards) et Baidu, le plus grand moteur de recherche chinois. Cotée au NASDAQ, la société affiche une valeur de marque de 22,5 milliards de dollars et gagne 46 places au classement pour terminer 29e. Malgré ces performances, les consommateurs de la zone BRIC continuent à préférer les marques occidentales. Louis Vuitton, par exemple (pour qui le Brésil est devenu le deuxième marché de la marque), a bénéficié du dynamisme et de la confiance dans la zone BRIC. Sa valeur de marque, qui a augmenté de 23 %, est égale à 24,3 milliards de dollars et a permis à la griffe du luxe de gagner trois places par rapport au classement de 2010 et de finir 26e.
  • Les marques historiques continuent à jouer un rôle important à l’ère de la technologie : Coca-Cola (6e), GE (10e), IBM (3e) et McDonald’s (4e), des marques plus que cinquantenaires, se distinguent tout particulièrement dans cette étude mesurant la solidité des marques internationales. Outre le leadership et les stratégies et tactiques commerciales, ces sociétés partagent le même sens de la marque qui leur permet de continuer à fidéliser les consommateurs et à enregistrer des succès commerciaux aux quatre coins du monde.
  • Le classement montre une supériorité des marques des secteurs de la technologie et des télécommunications : les marques technologiques, qui occupent un tiers des places du Top 100, continuent à prouver leur importance dans notre vie quotidienne. Si Apple est en tête, elle est talonnée par Google à la 2e place avec une valeur de marque de 111,5 milliards de dollars et IBM à la 3e place avec 100,9 milliards. Facebook fait son entrée au classement à la 35e place grâce à la plus forte progression : +246 %, soit une valeur de marque de 19,1 milliards de dollars. Le site de vente en ligne Amazon a coiffé Walmart sur le poteau. Elle devient donc la marque n°1 de la vente au détail et décroche la 14e place au classement général, avec une hausse de 37 % de sa valeur de marque qui atteint 37,6 milliards de dollars.
  • Les sociétés des secteurs de la restauration rapide, du luxe et de la technologie ont connu la plus forte augmentation de leur valeur de marque : chacun des 13 secteurs de marché concernés par l’étude ont enregistré une croissance de leur valeur en un an. La restauration rapide arrive en tête (22 %) suivi du luxe (19 %) et de la technologie (18 %). Le secteur du pétrole et du gaz a enregistré le taux de croissance le plus faible (1 %).
  • La technologie et la convergence créent une interdépendance entre les marques : les marques n’ont jamais été aussi dépendantes de la technologie pour conquérir le cœur et le porte-monnaie des consommateurs. Les valeurs de marque de Burberry, Chanel, Louis Vuitton et Coca-Cola ont toutes bénéficié de leur recours à la technologie, en investissant les réseaux sociaux et en utilisant les applications par exemple. Parallèlement, les relations de dépendance qui existent entre les applications, appareils et plateformes d’exploitation semblent créer des interdépendances de marque. Les risques que de telles relations comportent peuvent également être des moteurs de valeur et de croissance.
  • Toyota reprend la pole position comme marque automobile ayant le plus de valeur témoignant ainsi de la capacité des marques solides à relever les défis les plus essentiels à des fins d’efficacité du produit et de réputation. La marque Toyota, considérée par les consommateurs comme « une grande valeur », a connu une hausse de 11 % pour atteindre 24,1 milliards de dollars.

Etude complète en annexe

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter