Actualité

Coca Cola Suisse lance l’opération digitale “Say it with a song”

Coca-Cola Suisse prolonge la campagne «Share a Coke». Pour la première fois, les produits Coca-Cola et Coca-Cola zero ne pourront pas seulement porter des noms individuels. Ils pourront aussi être créés et individualisés selon les goûts. Il y a des textes de 50 artistes internationaux et de 13 artistes nationaux comme Avicii, Rihanna, Baschi et Bastian Baker, sachant que seuls des artistes suisses seront représentés sur les cannettes de 0,33 litres. Les chansons ont été choisies en fonction de thèmes clés comme le bonheur, l’amitié, l’amour, l’école et la fête.

Les fans pourront envoyez à leurs parents et amis une chanson ‘Emotisong’ sur les produits sous forme d’une vidéo musicale d’une durée maximale de 15 secondes sur Twitter, Instagram et Cie. (#sayitwithasong) ou sur la plateforme sayitwithasong.ch via des codes QR. Ainsi, on peut exprimer ses messages en musique et même mener toute une conversation. La campagne sera accompagnée d’annonces, d’affiches et de différentes actions dans les médias sociaux. En été, les consommateurs pourront ponctuellement créer leurs propres cannettes de Coca-Cola avec un nom et un texte de chanson adapté dans des lieux publics ou à l’occasion d’événements sélectionnés, comme des festivals open air.

La campagne offre aux fans de musique suisses la possibilité de s’exprimer de façon créative et est destinée à renforcer les liens personnels entre les consommateurs et les produits. «Bien que les racines de Coca-Cola se situent aux États-Unis, nos produits sont très suisses. La coopération avec de nombreux artistes nationaux souligne notre forte implantation locale et renforce les liens avec les consommateurs suisses de la façon la plus directe possible», explique Matthias Schneider, directeur de la communication entrepreneuriale de Coca-Cola Schweiz GmbH.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé