Stratégie

« Faites-moi 3 propositions ! »

Beaucoup d’entre vous qui travaillez en agence ou en freelance êtes sans doute familiers avec cette phrase assassine…

Assassine, en effet, car derrière cette injonction se cache une des plus grandes absurdités encore en cours dans le monde de la création web : la tyrannie du choix par élimination ou l’idée « qu’entre les 3 il y a toujours de la bouse ».
Nous pouvons difficilement en vouloir aux clients pour ce genre d’exigence. Effectivement, elle sort tout droit du monde de la communication traditionnelle et ne tient pas compte des spécificités liées aux plateformes online. Il est aujourd’hui du devoir des acteurs du web de ne plus accepter des demandes dont les règles ont été dictées par les publicitaires des années 60.

Je n’ai pas 3, mais 2 raisons à invoquer pour défendre cette façon de faire.

Un : vous n’êtes pas Valérie Damidot !
Vous ne construisez pas un site sur son graphisme et son esthétique. Vous construisez un site autour du contenu, de l’architecture, de la mécanique, des utilisateurs et des objectifs fixés par une stratégie.
Toute plateforme ou interface utilisateur fonctionne et existe de par l’interaction. Si celle-ci est laissée au second plan au détriment du design, vous n’atteindrez jamais les objectifs que vous vous êtes fixés. Vous aurez un site aux belles couleurs, aux jolis dégradés, aux magnifiques images, mais sans vie.
En construisant vos interfaces, vous devez atteindre un seul but : créer une expérience utilisateur qui participe à vos objectifs. Considérez le design comme l’emballage qui va rendre l’outil désirable, mais c’est l’expérience vécue par vos utilisateurs qui le rendra unique.

Deux : vous êtes un stratège, un architecte et un partenaire
Evoquons la relation que vous devriez avoir avec votre client lors de la création d’outils web.
Tout outil devrait commencer par une analyse profonde du business, des statistiques, des objectifs, du marché, du public cible et surtout des problèmes que cet outil doit résoudre à l’interne (back user) comme à l’externe (front user). Le seul moyen d’y arriver est d’avoir une relation de partenaire avec votre client. Si vous n’instaurez pas une relation de confiance et de transparence avec vos interlocuteurs, l’information que vous aurez sera tronquée. Votre client doit donc être, tout comme vous, l’architecte et le créateur de cet outil. Il doit se l’approprier et le construire avec vous.
Dans cette optique, travailler seul dans votre coin sur du design n’a donc aucun sens. Ce serait comme demander trois diagnostics à un médecin et choisir celui qui vous plaît le plus.
Votre client est le seul qui connaît et comprend son core business. Vous êtes le seul qui sait et comprend comment créer des opportunités à partir des connaissances de votre client.
Et si vous voulez à tout prix une troisième raison… relisez « 99 Francs ».

MC Casal

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter