Actualité

Conjoncture économique : léger replis au premier trimestre 2019 en Suisse romande

Par rapport au 4e trimestre de 2018, qui est le dernier trimestre observé entrant dans le présent calcul, le baromètre conjoncturel CREA (UNIL) pour la Suisse perd 0,2 point au 1er trimestre, mais récupère 0,1 point au 2e trimestre 2019. Il se stabilise dans la zone d’expansion et au 2e trimestre 2019 son écart de production reste donc positif et s’élève à +0,7% par rapport à la production d’équilibre. La valeur suisse est dépassée par celles des cantons de Neuchâtel, du Valais et du Jura, de peu pour ce dernier. L’indice suisse dépasse la valeur romande de 0,1 point au 1er trimestre 2019 et de 0,3% au 2e trimestre, alors que c’était l’inverse au 4e trimestre, l’indice romand dépassant la valeur suisse.

INDUSTRIE : Selon le sondage pour le 1er trimestre de Switzerland Global Enterprise, le climat d’exportation restera positif en début d’année 2019, malgré une croissance plus modérée attendue pour les exportations.

CONSTRUCTION : Dans le secteur principal de la construction, la situation s’est améliorée au 4e trimestre. Même si le chiffre d’affaires a encore reculé – de 5,8% – les entrées de commandes ont augmenté de 9,6%, sur une base annuelle, avant tout dans le secteur public (21%), celles du secteur privé ne progressant que de 2,4%. Les projets de construction pour les trois mois à venir ont enregistré une hausse de 16,6%, avec 37,8% pour le secteur public et 4,7% pour le secteur privé.

EMPLOI : Quant au marché du travail, le récent indice Manpower s’est nettement redressé et la prévision nette d’emploi s’inscrit en hausse de 7% pour l’ensemble de la Suisse. Toutes les catégories d’entreprises sondées envisagent d’augmenter leurs effectifs et les prévisions sont particulièrement positives pour les branches du commerce, de l’industrie manufacturière et les transports.

Situation romande
Quant à l’indice conjoncturel CREA pour la Romandie, il perd 0,5 point au 1er trimestre 2019, son écart de production par rapport à l’équilibre se réduisant à +0,5%. Il se stabilise par la suite au 2e trimestre en ne reculant plus que de 0,1 point. Son écart par rapport à la valeur suisse devient un peu plus important au 2e trimestre, avec −0,3 point. Si l’indice genevois a porté l’indice romand au 4e trimestre 2018, il est cette fois-ci en grande partie responsable de son recul. En effet, l’indice genevois chute de 2 points au 2e trimestre par rapport au dernier trimestre observé et comme il a le poids le plus important dans l’indice romand, ce dernier est impacté négativement. Les indices vaudois, fribourgeois et jurassien se replient également, mais nettement moins. En revanche, les indices neuchâtelois et valaisan
enregistrent une hausse, de 1,5 point dans le cas du Valais. Ces deux indices empêchent ainsi un recul plus marqué de l’indice romand.

DEBUT 2019 : La marche des affaires est restée positive au 4e trimestre de 2018 pour les autres cantons romands. En revanche, en début d’année 2019, les signes sont un peu plus négatifs. La plupart des cantons romands voient leurs indices se replier, mais restent positifs. Pour la Romandie dans son ensemble, les activités devraient certes se replier, mais avec un taux de croissance dépassant toujours le taux de croissance d’équilibre, du moins à court terme.

TOUS LES CHIFFES

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer