Actualité

Creadigital :premier bilan après six mois d’existence

photo profilelamy Anthony Lamy, coordinateur du programme, a de quoi se réjouir du premier semestre de Creadigital. Pari tenu pour l’école Créa qui a mandaté ce professionnel en vue de constituer un cycle de formation B2B sur le marketing digital. Le deuxième semestre s’annonce plus transversal…

Comment est né le projet Creadigital ?
D’une rencontre et d’un constat. Lorsque l’équipe de CREA m’a mandaté pour mettre sur pied cette formation, je savais quels étaient les retards en matière de digital en Suisse romande. En travaillant dans une agence de publicité, j’avais eu tout loisir de remarquer à quel point les marques étaient et sont encore démunies face au web et particulièrement au 2.0.

Les personnes qui s’inscrivent à vos cours ont-elles toutes le même niveau de connaissance ?
Oui et surtout toutes se posent les mêmes questions. La plupart ont reçu une formation à l’interne, spécialement celles qui proviennent de grandes entreprises, mais maintenant ce qu’elles veulent savoir c’est le comment et le pourquoi de ces nouveaux outils.

En invitant des professionnels romands et internationaux vous privilégiez la pratique à la théorie.
Nous nous adressons à des personnes en emploi à la recherche de solutions. Ce partage d’expérience est essentiel si nous souhaitons que le marché progresse. Nous y gagnons tous.

Quel est votre public ?
Principalement des marketeurs, des products managers ou des responsables de communication RP ou en agence de publicité.

En proposant des modules à Frs 300.- vous visez des individus ou des entreprises ?
Les deux. Nous nous sommes rendus compte que lorsque les entreprises financent la formation, les intervenants préfèrent des cours de jours, alors que ceux qui paient de leur poche ne peuvent suivre ces cours que sur leur temps libre et préfèrent les modules en soirée (2 sessions de 16h à 19h45).

Jusqu’à présent vous avez proposé des thématiques bien précises, pex. le e-mailing, les médias sociaux, le marketing viral, etc.. Allez-vous continuer avec cette approche ?
Peu à peu, nous allons offrir de plus en plus de sujets verticaux en plus des transversaux que nous proposons déjà. Notre objectif est de couvrir tout le spectre du marketing digital.
Nos sessions de mai sur le luxe (19 mai) et le mobile (26 mai) ouvrent de nouvelles perspectives. Il est important de dépasser la seule connaissance des outils. La communication ne peut se segmenter en off ou online, elle est off et online.

Proposez-vous des formations sur-mesure pour des entreprises ?
Oui, nous l’avons déjà fait et sommes prêts à le refaire. C’est une option qui peut s’avérer tout à fait intéressante afin d’augmenter le niveau de connaissance à l’interne.

Etes-vous ouvert à toute suggestion de cours ?
Absolument. Je profite de cet article pour demander aux professionnels qui le souhaitent animer un module de formation de me contacter (Anthony.lamy@gmail.com). L’intérêt et l’expertise dans le domaine proposé seront bien entendu pris en compte.

En plus des cours, allez-vous refaire un Creadigital Day en 2011 ?
Rien n’est encore défini. Le format de cet événement, qui se tiendra début 2012, reste inchangé mais nous sommes en train de réfléchir à une autre formule d’un jour où des directeurs marketing viendront partager leur expérience. Un peu à la manière de la conférence M2C. Après la phase d’évangélisation, nous devons échanger afin de progresser.

Victoria Marchand

CREADIGITAL et COMINMAG INVITENT DEUX PERSONNES A SUIVRE UNE FORMATION à choix entre la session sur le luxe ou sur le mobile: pour ce faire il suffit d’envoyer un mail à Anthony.lamy@gmail.com (mention Creadigital-Cominmag). Tirage au sort : le 11 mai

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer