Actualité

Décès: Cédric Hinderberger nous a quitté

hinderberger-cedric-dsc_0022.jpg

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès Cédric Hinderberger après une longue maladie. com.in et la FRP présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille. Nous garderons à jamais un excellent souvenir de ce professionnel et de cet ami qu’était Cédric.

Tags
Voir plus

Articles similaires

9 Commentaires

  1. J’aimerais rendre un grand hommage à notre cher Cédric qui était vice-président de la FRP et qui a oeuvré de longues années au sein du comité. Nous perdons un ami, un grand professionnel du monde des médias et de la formation en Suisse romande. Nous le regretterons longtemps. Au nom de tout le comité de la FRP, j’aimerais exprimer toute notre symapthie. Nous sommes de tout coeur avec sa famille en ces temps difficiles.

  2. Je suis très triste comme l’ensemble du milieu de la communication que Cédric nous ait quitté. La Romandie perd un formidable promoteur de la formation publicitaire.
    Le professionnnel compétent, le pédagogue avisé, l’épicurien enjoué, l’ami de 30 ans laissera une trace indélébile dans nos mémoires et dans nos coeurs.
    A son épouse et à sa famille, j’adresse mes plus sincères condoléances.

  3. C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Cédric que j’ai eu la chance de cotoyer plusieurs années dans le cadre de la FRP. Le monde de la publicité et de la communication perd, avec le départ de Cédric, un homme d’exception et un grand professionnel qui savait transmettre sa passion et la faire partager. J’adresse, à ses proches, mes plus sincères condoléances.

  4. Comme nous tous, j’ai été immensément triste en apprenant le décès de Cédric. Il a été pour moi une référence, tant au niveau professionnel – j’ai si souvent fait appel à lui – que lorsqu’il nous manifestait son attachement à sa famille et à ses amis, et nous parlait de ses passions et de ses hobbies.
    Christoph Lietz et moi adressons à sa famille nos cordiales pensées et leur souhaitons beaucoup de courage.

  5. Si le nom de Cédric Hinderberger est désormais indissociable du développement qualitatif du secteur de la publicité, son nom restera également à jamais gravé dans celui des relations publiques. Son esprit de consensus toujours à la recherche de compromis acceptables pour toutes les parties prenantes détonne dans un domaine d’activités où nos égos dictent trop souvent une mauvaise voie à notre raison. En ces temps mouvementés où les différentes disciplines de la communication cherchent à tirer leur épingle du jeu dans le cadre de la grande course de la communication intégrée, Cédric continuera depuis là-haut à nous demander de tirer toutes et tous à la même corde car la Suisse romande est trop petite pour devenir le théâtre de luttes concurrentielles destructives entre ses différentes écoles de communication. Espérons que nous saurons toujours l’écouter et paix à son âme!

  6. Le décès de Cédric m’a beaucoup touchée. Je garderai toujours l’image d’un Cédric positif bourré de dynamisme et d’élan dans toutes ses actions, tout en mettant les valeurs humaines en avant. Je suis de tout coeur avec sa famille.

  7. Avec une pirouette dont il a le secret, Cédric s’en est allé; il a franchi la porte dont nul ne revient mais en nous délivrant, malgré la maladie, un formidable message d’optimisme. Son courage, sa dignité, nous enseigne l’humilité; puissions-nous conserver dans notre cœur sa lumière et sa sagesse.

    Oui, Cédric est et restera pour nous un ami, un compagnon de route, un guide mais aussi et surtout un formidable exemple de joie de vivre, d’enthousiasme et de sérénité. Nous avoir donné la chance de l’accompagner sur le chemin de sa vie est un cadeau merveilleux qu’il nous a fait; ainsi même si nos chemins s’écartent désormais par la force des choses, son souvenir est et restera vivace dans notre esprit. Ce sont ces moments partagés, heureux, attachants, captivants, qui surgissent à tous instants et demeurerons pour nous les jalons de notre parcours futur jusqu’à ce que nous aussi, tôt ou tard, passions le relais.

  8. Au delà de ce qui sautait aux yeux, la gentillesse, l’amour de la vie et la malice je garderai en tête le souvenir de notre dernier déjeuner à parler pendant trois au soleil et un peu ivres de dessins animés et de cinéma américain des années 50. D’où cette jeunesse et fausse candeur qui ravissait chacun. Cédric était le seul cinéphile en suisse avec lequel il m’a été permis d’avoir des échanges dignes de Rolland Garros. La pétillance de son regard nous manque. Quel ennui cette trop longue absence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer