Actualité

Delémont’BD dévoile les albums finalistes de ses prix de bande dessinée suisse

Delémont’BD décernera, le vendredi 16 octobre prochain, à Bienne, son prix 2020 du meilleur album suisse de bande dessinée et, pour la première fois, son prix de de la meilleure œuvre suisse de bande dessinée. Leurs lauréats seront désignés par un jury sur la base d’un choix respectif d’albums de bédéistes suisses ou vivant en Suisse, publiés en français ou en allemand entre le printemps 2019 et 2020. Chaque lauréat se verra remettre un prix en espèces de CHF 3’500.-. Soutenus par la Ville de Delémont, la Loterie Romande, la République et Canton du Jura ainsi que la Commission intercantonale de littérature des cantons de Berne et Jura, ces deux prix uniques en leur genre ont, pour but de mettre en lumière la significative qualité et diversité de la création suisse de bande dessinée.

Cinq albums francophones et deux albums germanophones, issus majoritairement d’éditeurs suisses, figurent parmi les sept œuvres finalistes du Prix Delémont’BD du meilleur album suisse de bande dessinée, alors que deux albums germanophones et un album francophone figurent parmi les trois œuvres finalistes du Prix Delémont’BD de la meilleure première œuvre suisse de bande dessinée.

Albums finalistes du Prix Delémont’BD du meilleur album suisse de bande dessinée

  • Capitão, de Stefano Boroni (dessin)et Yann Karlen (scénario), éditions Antipodes (CH), en français
  • Femme sauvage, de Tom Tirabosco, éditions Futuropolis (F), en français
  • Je suis au pays avec ma mère, de Isabelle Pralong (dessin) et Irene De Santa Ana (scénario) éditions Atrabile (CH), en français
  • Der Pavillon – Mord an der Promenade Le Corbusier, de Andreas Müller-Weiss, Edition Moderne (CH), en allemand
  • Salzhunger, de Matthias Gnehm, Edition Moderne (CH), en allemand
  • Le siècle d’Emma, de Fanny Vaucher (dessin) et Eric Burnand (scénario), éditions Antipodes, (CH), en français
  • SUV, de Helge Reumann, Atrabile Verlag (CH), en français

Albums finalistes du Prix Delémont’BD de la meilleure première œuvre suisse de bande dessinée 

  • Esmée, de Maëlle Schaller (dessin) und Christine Naumann-Villemin (scénario), éditions Jungle (F), en françaisDie Farbe der Dinge, de Martin Panchaud, Edition Moderne (CH), en allemand
  • Die Nacht, in der ich Eddy Merckx bezwang, de Marc Locatelli, Edition Moderne (CH)

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter