Actualité

Deuxième volet de la campagne Terre des Hommes “Made by Sunita”

Terre des hommes – Aide à l’enfance lance aujourd’hui le deuxième volet de sa campagne nationale initiée le 4 novembre avec les affiches «Made by Sunita»: en partenariat avec la marque suisse Switcher, un T-shirt «Made for Sunita» est mis en vente au profit de l’action ciblée que mène Tdh aux sources de ce fléau, dans une quinzaine de pays, pour changer le destin de dizaines de milliers d’enfants.

«Made by Sunita»: sur les 168 millions d’enfants en situation de travail de par le monde, 85 millions sont soumis à des conditions extrêmement nuisibles à leur éducation, leur santé, leur sécurité et/ou leur développement moral (estimation de l’Organisation internationale du travail). C’est inacceptable et pourtant ils sont des millions, invisibles, à travailler comme main d’œuvre bon marché, voire gratuite, dans des chantiers, des usines, des mines, des carrières, des champs de coton… Quinze millions d’enfants sont exploités comme domestiques! Quant à l’exploitation sexuelle via la prostitution et la pornographie, comme les autres elle détruit ses victimes et les expose à toutes les formes de violence. Enfants réduits en esclavage par des réseaux criminels ou envoyés au travail pour aider leur famille, tous sont privés de leurs droits.

Les enfants suisses se mobilisent
Ambassadeurs des enfants exploités, quelque 3’400 écoliers suisses de 4 à 16 ans se mettront eux-mêmes en situation de travail, du 19 au 21 novembre dans les rues d’une centaine de localités de tout le pays: cireurs de chaussures, laveurs de voitures, vendeurs ambulants ou artistes de rue… Cette action est menée par Terre des hommes dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfant (20 novembre), pour la seizième année consécutive. C’est l’occasion de sensibiliser les enfants et le public aux mécanismes du fléau planétaire qu’est l’exploitation.

Tags

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Des enfants sont exploités, c’est vrai, c’est un fléau!
    Comment dire…. Sunita existe peut-être vraiment mais
    votre campagne “made by Sunita” n’est vraiment pas crédible. En lisant votre “pub”, je me sens prise pour une demeurée en tant que potentiel donateur!!
    Comment une enfant de 9 ans,qui travaille depuis l’âge de 4 ans, dont la photo a été prise au Bengladesh, sait écrire en français?
    J’ai l’intention d’en parler et de diffuser pour comprendre.
    Merci de m’avoir lue
    A. Bianchi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer