Actualité

Digital Luxury Group intègre l’agence créative Cornelius

L’intégration de cellules créatives est très tendance au sein de marques. Voici que Digital Luxury Group (DLG), une agence en marketing digital, en fait autant en intégrant la jeune agence créative Cornelius. Un mouvement qui se comprend puisque le profil de cette structure qui se définit comme une “start-up” est très orientée en vidéo, en création éditoriale et en création d’images publicitaires.

Une jeune équipe aux clients locaux
Après avoir aidé les grandes marques du luxe à s’installer notamment sur le marché asiatique, voici que David Sadigh, fondateur de DLG, complète aujourd’hui ses prestations en marketing digital par de la communication. Le développement des plateformes digitales et des réseaux sociaux nécessite toujours plus de visuels et de contenus. On voit désormais les marques passer des contrats à l’année avec les agences spécialisées dans la communication sociale. Le rachat de telles structures va peu à peu s’imposer.

Les raisons de ce rachat
“Cornelius nous intéressait, car cette jeune équipe talentueuse s’est constituée un portefeuille de clients très locaux, explique David Sadigh. Nous avons travaillé jusqu’à présent pour des marques locales mais nos prestations digitales peuvent également intéresser des PME.” Autre raison invoquée : l’intégration permet de mieux gérer les coûts. “Nous travaillions avec plusieurs prestataires, avec cette nouvelle configuration, nos clients vont pouvoir devenir également clients de Cornelius.” Un cercle vertueux et rémunérateur.

Car intégration ne signifie pas fusion. L’agence Cornelius va exister en tant que marque. “Seule sa gouvernance va changer. Nous allons recruter un nouveau responsable et engager de nouveaux profiles.”

Légende photo : Cyril de Bavier, co-fondateur de Cornelius et David Sadigh, fondateur et CEO de DLG

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch