Digital

Du visionnage à l’acte d’achat

Thierry-307x307De plus en plus d’articles proposés à la vente en ligne sont désormais présentés par une vidéo, soit pour expliquer leur fonctionnement, les montrer sur toutes leurs facettes ou encore décrire leurs bienfaits.

La vidéo est partout sur le Web. Et pas uniquement pour donner plus de visibilité aux jeunes créateurs ou autres stars en devenir : elle vient défendre de plus en plus de produits proposés au e-commerce. Or plus de 52% des internautes se disent rassurés après avoir vu le produit présenté par une vidéo, ce qui les pousse à l’acheter.
Il faut donc penser à intégrer cet outil de communication dans votre stratégie de vente en ligne. Car les habitudes changent et désormais la recherche de produits passe aussi et d’abord par YouTube, qui propose une façon pratique de constater la popularité d’une marque ou d’un produit. Le nombre de vues est un critère pris très au sérieux par les acheteurs pour qui la recommandation a une valeur. Ainsi, que ce soit via une vidéo proposée par la marque officielle ou via une vidéo faite par un acheteur prêt à se transformer en un testeur de produits, ce contenu en dira plus long sur votre produit que n’importe quel résumé. N’oubliez pas d’y ajouter la couche « interactivité » par le biais de commentaires et autres feed-backs générés par d’autres clients ou « vidéonautes » qui seront passés par là. Le partage prend aussi tout son sens à l’époque des réseaux sociaux. Pourquoi ne pas partager ces vidéos via un lien Facebook ou Twitter ?

VISUELS-EXEMPLE-B&H-PHOTO-VIDEO-02VISUELS-EXEMPLE-B&H-PHOTO-VIDEO-04VISUELS-EXEMPLE-B&H-PHOTO-VIDEO-08VISUELS-EXEMPLE-B&H-PHOTO-VIDEO-18

Un plus pour les Silver Surfer
Les contenus vidéo ont l’avantage de construire une notoriété, et ce à long terme, de créer de l’interactivité et des liens, de former et d’éduquer aussi. Ce type de contenus est simple à utiliser, à partager, à regarder, d’autant plus si cela se passe hors contexte, par exemple ailleurs que sur le site d’une marque. Il aura pour effet de construire la crédibilité de l’enseigne, de la rendre de plus en plus visible sur la toile. Toutes les tranches d’âge sont concernées par ce moyen d’informer et de communiquer. Le « Silver Surfer » par exemple, cet internaute de plus de cinquante ans, prendra un soin tout particulier et le temps nécessaire pour se renseigner avant d’acheter. Avec un trafic mondial grandissant sur ce type de contenus, la vidéo peut même espérer une durée de vie de plusieurs années, de quoi sérieusement assurer une très bonne rentabilité sur un investissement indispensable pour la vente en ligne.

Les chiffres: 88% des internautes passent plus de temps sur un site Web qui comporte de la vidéo. En France, ce ne sont pas moins de 9,2 millions de vidéonautes qui ont regardé 30 minutes de vidéo sur le Web par jour durant l’automne 2013. Ce sont les plus jeunes qui consomment le plus de vidéos, avec une moyenne de 40 minutes par jour. Les 25-34 ans en sont à 33 minutes alors que les 15-24 oscillent autour de 16 minutes en moyenne. Cette audience représente à elle seule un potentiel de 35 millions de personnes pour les chiffres constatés fin 2013 en France. Concernant les plateformes, on retrouve YouTube en première place, suivi de Dailymotion, juste avant les chaînes de tv et autres sites spécialisés.

Sources: synthèse de Mediametrie, Netratings

www.breew.com

Tags
Voir plus

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Ce n’est pas nouveau C’est depuis 2005 que nous tentons d’expliquer aux clients que ce phénomène est grandissant. Un CA de + de 30 % en ligne grâce à nos vidéos, avec un taux record d’ouverture clic de 46%… (e.commerce)
    Voilà, continuez d’en parler, ceci nous aidera à les convaincre un peu plus…
    Attention tout dépend de l’écriture vidéo, une bonne vidéo, c’est avant tout un bon scénario, avec une image de qualité type cinéma.

  2. En effet ce n’est pas nouveau et déjà dans les années 90′, avant même l’avènement du Web, je tenais déjà ce discours. Il est maintenant par contre aisé de sortir des chiffres et des conclusions sur l’utilité de l’usage de la vidéo dans sa communication. Alors, continuons!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close