Tendances

Écrire pour ne rien communiquer, c’est pire que de parler pour ne rien dire

Vous connaissez certainement des personnes qui parlent pour ne rien dire. Il existe aussi des entreprises qui écrivent pour ne rien communiquer. Voici quelques perles de phrases vides de sens, de platitudes désespérantes et de formules éculées, récoltées sur des sites internet romands.

« Nous sommes à votre écoute ». Si cette phrase provient d’une association de sourds et de malentendants, je dis bravo ! Sinon, c’est la moindre des choses que vous soyez à mon écoute ! En plus, je ne vois pas de quelle autre façon nous pouvons comment à entamer une conversation.

« Une équipe jeune et dynamique à votre service ». Certes, je ne solliciterai pas forcément les services d’un team de seniors grabataires se déplaçant en chaise roulante et faisant preuve d’un égoïsme exacerbé pour rénover la toiture de ma villa. Mais dire d’une équipe qu’elle est jeune et dynamique, cela fait vraiment vieux jeu ! Je préfère nettement que votre équipe soit efficace !

« Nos clients sont au centre de nos préoccupations ». Votre PME ferait mieux de se préoccuper de ses textes. Selon le dico, la définition du verbe se préoccuper signifie littéralement s’inquiéter. Or, si vous vous inquiétez de votre clientèle, c’est peut-être que vos produits ou services sont dangereux. Ou que votre rédacteur d’entreprise souffre d’anxiété chronique. Ne vous préoccupez pas de vos clients : occupez-vous-en mieux !

« Bienvenue sur notre site. Nous sommes heureux de vous accueillir et vous souhaitons une bonne navigation ». Sur internet, vous ne disposez que de quelques secondes pour capter l’attention des visiteurs. Avec ces trois secondes de blabla, votre PME est déjà mal barrée ! Si vous tenez vraiment à bien m’accueillir et à me faire profiter d’une navigation agréable, ne perdez pas mon temps avec de telles fadaises : allez droit au but. En revanche, quand je me rends dans vos bureaux, si le fait de recevoir un client vous procure encore une sensation incommensurable de bonheur, je vous laisserai volontiers me donner une poignée de main chaleureuse. Voire la bise, si affinité.

« Nous sommes là pour vous ». Par opposition à quoi ? Nous sommes absents pour les autres ? Au moins, si j’appelle votre numéro, je suis rassuré de savoir que c’est vous qui allez décrocher et pas un inspecteur des impôts, un opérateur de télémarketing ou l’horloge parlante.

« Notre grande force, c’est savoir vous écouter ». Si c’est cela votre grande force, je préfère faire appel à un autre professionnel. N’importe quel quidam doté de deux feuilles de chou fonctionnelles parvient à m’écouter. Mais parvenez-vous vraiment à entendre mes besoins ?

« Les travaux sont réalisés par du personnel compétent dans le domaine et nous travaillons pour un service irréprochable et à la satisfaction de nos clients. » Certes, j’hésite à confier un mandat à un prestataire qui ose m’avouer que ses employés sont totalement incompétents, que ses services sont bâclés et qu’il n’a rien à battre de ses clients… Mais celui qui me raconte ce genre de salades, je le fuis à coup sûr !

« Notre société est à dimension humaine. » Je n’ai encore jamais fait affaire avec une société à dimension animale. Aux dernières nouvelles, même dans des multinationales high-tech, les humains se trouvent encore aux commandes.

« Nous satisfaisons tous nos désirs ». Ne me dites pas cela ! Je suis un gros pervers et je pourrais trouver 1001 fantasmes à assouvir en compagnie de votre charmante réceptionniste.

« D.M. réalise un devis gratuit qu’il respecte et il met un point d’honneur à respecter les délais convenus. » Wow ! D.M. mérite le respect total, vous ne trouvez pas ? Je n’ai encore jamais vu – du moins dans le domaine de la plâtrerie et de la peinture – une entreprise me facturer un devis. En outre, je n’ai pas encore entendu parler d’une boîte qui met un point d’honneur à dépasser systématiquement les budgets et à livrer avec des mois de retard.

« Notre société a été créée à Gland et s’est rapidement développée grâce à l’expérience et la confiance acquise par ses fondateurs. » Cela veut dire qu’à leurs débuts, les patrons étaient des novices souffrant d’un fort sentiment d’insécurité ? Je suis vraiment soulagé de ne pas avoir été client de cette entreprise plus tôt!

« P. est une entreprise motivée par les défis ! » J’ai mis cette entreprise au défi de me fournir ses services à moitié prix, mais elle n’a pas été très motivée. Allez comprendre pourquoi !

« Nous travaillons main dans la main avec nos partenaires et clients. ». C’est chou, ça ! Tout le monde se donne la main sur le chantier, copain-copain. Le monde des Bisounours, version corporate.

« Depuis le 28 mars 2008, F. électricité SA, idéalement située, intervient rapidement dans toute la région lémanique. » Avant cette date du 28 mars 2008, l’entreprise se caractérisait-elle donc par sa lenteur, en arrivant sur les lieux deux semaines après le sinistre?

« Nous privilégions une relation de proximité ». Je vois déjà le conseiller de cette entreprise se glisser dans mon plumard, m’aider à faire mes courses au supermarché ou m’appeler tous les quinze jours pour voir si j’ai besoin d’un nouveau produit.

« Chez nous, le client a toujours raison ». Arrêtez de lécher les bottes ! Les clients ne possèdent pas toujours le savoir infus. C’est d’ailleurs souvent le contraire ! Si votre entreprise n’ose pas montrer des solutions alternatives bien meilleures, c’est qu’elle n’a aucune valeur ajoutée.

PS : Pour ne pas porter préjudice aux intéressés, le nom de l’entreprise et l’adresse du site ne sont pas divulgués.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer