Actualité

Enquête LSA et BPRA : La réduction de l’horaire de travail se généralise dans la branche de la communication

La crise liée à la pandémie de coronavirus s’est très rapidement abattue sur les agences de communication en Suisse. Les principales associations des agences de communication en Suisse, Leading Swiss Agencies (LSA) et l’Association des Agences de Relations Publiques en Suisse (AARPS / BPRA) ont mené un sondage auprès de leurs membres. Celui-ci montre que, parmi les 64 agences qui ont répondu, 28 agences ont déjà réduit l’horaire de travail de leurs collaboratrices et collaborateurs. 13 autres agences ont déposé une demande de réduction de l’horaire de travail.

En revanche, seule une petite minorité d’agences a déposé une demande de crédits de transition, à titre préventif, pour éviter tout problème de liquidités. Les demandes de crédits atteignent des montants compris entre 250’000 et 500’000 CHF.

Ne pas couper les budgets de communication !
Le sondage démontre que les agences de communication évoluent dans un environnement particulièrement dynamique et doivent par conséquent s’adapter rapidement aux changements économiques. « En temps de crise, ce sont les budgets de communication que l’on coupe en premier. Pourtant, c’est justement à ce moment que les organisations rencontrent d’importantes difficultés pour rester présentes, explique Michael Hählen, président de LSA. Il est donc compréhensible que les agences planifient le futur avec une grande prudence et adoptent rapidement les mesures nécessaires. Après la crise, quand les entreprises voudront relancer leurs activités de communication, les agences devront être de nouveau pleinement opérationnelles pour leurs clients. C’est un défi important. »

Renforcement des contacts entre les associations professionnelles
Durant la crise, le souhait de renforcer les échanges et le réseautage s’est fait entendre au sein de la branche. Les membres ont pleinement profité des offres de soutien proposées par les associations LSA et AARPS / BPRA. Ces dernières semaines, des échanges intenses ont eu lieu au sujet de différents aspects du télétravail (acquisition de nouveaux clients, intégration des nouveaux collaborateurs et collaboratrices, ateliers, maintien de la motivation de l’équipe, etc.) et de questions juridiques pertinentes. Cette évolution positive réjouit Andreas Hugi, président du AARPS / BPRA : « Je suis très heureux de voir que la coopération au sein de la branche se renforce avec la crise actuelle. Cette étroite collaboration est particulièrement importante sur le plan associatif, car elle permet de soutenir nos membres au mieux dans cette situation exceptionnelle. »

LSA et AARPS / BPRA lancent en outre pour la première une plateforme réunissant plusieurs agences. Cette plateforme doit permettre aux agences membres de proposer des ressources disponibles, respectivement de solliciter des ressources supplémentaires auprès d’autres agences.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer