Stratégie

Étude sur le marché publicitaire 2016

Une étude menée par le centre de recherche Customer Insight de l’Université de Saint-Gall (FSI-HSG), sur mandat de LEADING SWISS AGENCIES et en collaboration avec l’Association Suisse des Annonceurs (ASA), a interrogé 110 annonceurs sur leurs attentes pour l’année en cours. Voici les tendances qui se dégagent.

Malgré le franc fort et la situation concurrentielle difficile, la majorité des annonceurs se sentent parés pour l’avenir et envisagent 2016 avec optimisme: 54% d’entre eux prévoient une légère augmentation du chiffre d’affaires et 39% une hausse des bénéfices.

Cette positivité n’empêche toutefois pas les répondants de mentionner certaines préoccupations. Parmi celles-ci, les quatre plus importantes sont la complexité des canaux de communication à l’ère du digital (60%), le fait de réussir à suivre le rythme de l’évolution technologique (55%) et de parvenir à braver le franc fort tout comme l’indifférence croissante des publics cibles (50%). Cette dernière, en particulier, exigera beaucoup d’efforts dans l’ensemble de la branche. De plus en plus d’idées créatives – qui divertissent les consommateurs plutôt que de les ennuyer – sont demandées aux agences afin de contrecarrer le refus croissant et actif de la publicité via l’adbloking ou le zapping.

Les investissements en 2016 confirment le trend de la communication digitale
La communication digitale est celle qui va le plus augmenter dans les deux prochaines années. Près de 70% des annonceurs interrogés prédisent une croissance de la publicité dans ce domaine, tandis que la publicité classique devrait stagner ou légèrement diminuer. Près d’un quart d’entre eux prévoient d’ailleurs d’augmenter fortement le budget alloué à la communication digitale lors des deux prochaines années.
Parmi les divers médias et canaux, c’est dans le SEM en particulier, et en général dans le digital, les sites web et les médias sociaux, que les managers interrogés voient le plus grand potentiel (voir tableau). C’est précisément dans ces domaines que les annonceurs planifient, logiquement, la plus grande hausse de leurs investissements médias pour les deux prochaines années.

Des agences de plus en plus sollicitées dans le domaine du digital
Pour 2016 et 2017, la quasi totalité des annonceurs indique que les agences seront sollicitées pour leur expertise dans les médias digitaux, et plus des trois quarts d’entre eux attendent de celles-ci des compétences dans le domaine des médias sociaux et des campagnes cross-média, et ce dans le but d’être accompagnés face au défi de la complexité des canaux de communication. Les agences LSA, qui développent des solutions de communication globales avec des concepts créatifs forts, sauront répondre à cette demande.

Près de 80% des annonceurs sont très satisfaits de leur agence LSA et la recommanderaient
Les annonceurs soulignent en particulier que leurs agences emploient du personnel hautement qualifié, travaillent de manière flexible dans le respect des délais et offrent un degré élevé d’expertise. Ce sont des valeurs positives qui prouvent, une fois de plus, que LSA est un label de qualité pour les clients faisant appel à ses agences membres.

Chronique écrite par Catherine Purgly, Directrice de Leading Swiss Agencies

Catherine Purgly_420x560

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer