Actualité

Euro RSCG signe la campagne Eau de Genève

SIG donne ses lettres de noblesse à l’eau du robinet. Signée par l’agence Euro RSCG Genève, la campagne Eau de Genève (presse et affichage TPG)  apporte un regard nouveau sur cette eau du quotidien en mettant en avant ses vertus pour l’organisme, mais également ses qualités économiques et écologiques. Par la simplicité du filet d’eau qui coule, les visuels illustrent la manière dont  les Genevois profitent, en un geste, de cette eau de qualité. Ainsi, celle que l’on appelait communément « eau du robinet » porte désormais un nom – Eau de Genève – et possède une signature propre : purement et simplement.

Tags

Articles similaires

6 Commentaires

  1. Principe, cadrage, signature et stylisme de très bonne facture. Je dis bravo quand ça me plaît et là ça me plaît. Alors bravo Euro RSCG.

  2. tellement simple et tellement juste. Le plus difficile à faire! très bonne exécution. Super et bravo

  3. une energie propre? geneve n est pas alimenter par les eaux du…..lac leman ou ont a interdit de consommé l omble et la fera l ete dernier?haaaaaaa elle est traiter …..j avais oublier le chlore, les residus de medicament, le plomb, les metaux lourds….franchement avec cette campagne ont se fou du monde a nous faire croire que c es un produit tres sure ….scandaleux….

  4. Bonjour,
    Je me permets de répondre en tant que responsable marketing de l’action de valorisation de l’eau du robinet “Eau de Genève”. L’eau du robinet est la denrée alimentaire la plus contrôlée. SIG réalise + de 100’000 analyses par an sur 10’000 prélèvements. A 80% l’eau provient du lac et est traité selon les normes les plus strictes (filtres à sable, charbon actifs,…) et à 20% des nappes phréatiques. Je vous invite à consulter les avis de la société suisse de nutrition, du label diététique fourchette verte et de la société suisse de pédiatrie qui parlent d’eux mème. L’eau est essentielle pour le bien être et l’eau du robinet reste la boisson la plus écologique (cf. étude écobilan SSIGE, la plus économique et sa qualité est excellente en Suisse et particulièrement équilibrée en sels minéraux et très pauvre en Nitrates à Genève. Alors pourquoi s’en priver ? Retrouver la fierté de la boire pour son bien être et son environnement, purement et simplenment ! + d’infos sur http://www.eaudegeneve.ch

  5. J’apprécie les efforts effectués par les SIG pour obtenir une eau propre et équilibrée. De plus, le flyer reçu est très bien fait.
    Toutefois, il n’y a aucune information sur toutes les traces de médicaments ou de métabolites des médicaments que la population absorbe et excrète continuellement sous forme d’antibiotiques, d’antiinflammatoires, d’hormones, d’antiancéreux. Il serait temps de s’occuper de cette pollution imprévue.

  6. A ce jour aucune étude médicale n’a pu faire de lien entre ces traces (nanogramme/L) et la santé des hommes, elles sont malheureusement également présentent dans les ressources naturelles utilisée par les eaux en bouteille et dans les aliments qui représentent 80% des matières que nous ingérons quotidiennement… Une polémique a été lancée en France fin juin mais les Académies nationales de médecine et de phramacie se sont déclarées sacandalisées et dénoncent l’absence de démarche scientifique. Des études menées par la confédération Suisse (OFEV) sont en cours depuis 2006 “MicroPoll”, et visent à optimiser le traitement des eaux usées pour éliminer les micropolluants lors des rejets, un premier test avec de l’ozone gazeux a été concluant, à suivre… La solution la plus efficace reste de protéger les resources naturelles et de limiter l’usage de produits chimique, médicaments, pesticides,… A Genève nous avons la chance d’avoir un taux de Nitrates très faible (3,4 mg/L en moyenne) alors que la norme est à 40 mg/L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer