Actualité

Festival Tous Ecrans : “Gimme Danger” de Jim Jarmusch en ouverture

Gimme Danger ouvrira le Geneva International Film Festival Tous Ecrans, dont le programme complet sera annoncé le 11 octobre prochain. Le nouveau documentaire de Jim Jarmusch retrace l’ascension du groupe mythique The Stooges, et de son leader Iggy Pop, dans le contexte socio-politique de l’Amérique de la fin des années 1960. Présenté en Première suisse le 4 novembre, Gimme Danger ouvre une 22e édition placée sous l’empire de la sensualité, du corps et de la musique.

Une fois n’est pas coutume, c’est un documentaire qui ouvrira la 22e édition du Geneva International Film Festival Tous Ecrans, mais pas un documentaire comme les autres. Signé Jim Jarmusch, Gimme Danger est un vibrant hommage à la destinée de l’un des groupes les plus turbulents de l’histoire du rock, The Stooges, et à sa figure emblématique, James Newell Osterberg alias Iggy Pop. Lui-même fasciné par la musique, le cinéaste a collaboré au cours de sa carrière avec de nombreux musiciens comme John Lurie, Tom Waits, RZA, ou encore Neil Young. Collage astucieux d’images d’archives du groupe, de scènes issues de séries TV d’époque et de confessions d’Iggy Pop, ce nouvel opus constitue une émouvante lettre d’amour au rock’n’roll, à ses valeurs libertaires et à sa mythologie incandescente.

Cette édition se déroulera du 4 au 12 novembre et sera placée cette année sous le signe de la musique, de la sensualité, du droit à disposer de son esprit et de son corps. Au programme, le public découvrira notamment pour la première fois une Compétition internationale de vidéoclips au contenu brûlant.

Par ailleurs, les festivaliers pourront voir ou revoir dans le cadre de la rétrospective Stereoscopia: une histoire de la 3D l’un des films les plus méconnus, mais qui fut aussi le plus rentable du genre: The Stewardesses, oeuvre érotique en stéréoscopie, tournée en 1969 par Allan Silliphant. Lors de la soirée d’ouverture, le Festival diffusera également Subland, un documentaire de Noël Magis sur le groupe de rap Odezenne, qui se produira le même soir à l’Usine de Genève et viendra présenter le film au Festival.

Confiée au département Espace et Communication de la HEAD-Genève, la scénographie du lieu central de cette 22e édition du Festival jouera, elle aussi, avec les codes de l’iconographie érotique. Les espaces et perspectives seront revêtus de rouges lumières et tentures, évoquant la sensualité. A noter que le Festival investira également divers lieux partenaires à travers la Ville et le canton de Genève, tels le Cinerama Empire, les Cinémas du Grütli, ou encore le nouvel espace LiveInYourHead de la HEAD-Genève.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer