Actualité

Presse : Flavienne Wahli di Matteo est élue à la présidence d’impressum Vaud

Rédactrice à « 24 heures », Flavienne Wahli di Matteo est la nouvelle présidente pour deux ans des journalistes vaudois d’impressum. Dans l’histoire de la section, vieille de plus d’un siècle, elle n’est que la deuxième femme à accéder à cette fonction. La Chablaisienne de 44 ans (dont une bonne moitié à impressum) succède au sortant Edgar Bloch, qui avait souhaité remettre son mandat tout en restant membre du Comité. L’organe exécutif de l’association vaudoise compte 7 membres qui tous ont été élus ou réélus par acclamation.

L’état des finances de la section a suscité quelques interrogations de la part de l’assemblée. L’exercice 2018 boucle en effet avec un solde négatif de Fr. 5’552.55. Ce montant correspond aux contributions extraordinaires allouées par la section vaudoise aux actions menées dans le cadre des licenciements des « 41 du Matin », principalement en soutien aux trois journées de grève des employés du groupe Tamedia.

Depuis le début de la crise du « Matin », fin juin 2018, impressum – les journalistes suisses, ainsi que le syndicat syndicom soutiennent la revendication pour un plan social digne de ce nom des 41 personnes qui ont perdu leur emploi suite à la suppression du « Matin » papier. Ce bras de fer avec l’éditeur Tamedia mobilise toutes les forces de la faîtière des journalistes suisses et a nécessité l’engagement de juristes extérieurs. « A ce jour, c’est impressum qui a pris seul en charge tous les frais d’avocats », relève Dominique Diserens, secrétaire centrale. Une situation qui pèse lourd sur les finances de la faîtière et qui sera débattue lors de l’Assemblée des délégués, le 22 mars prochain.

Le comité vaudois d’impressum poursuit ses chantiers en cours. La section a donné l’impulsion à un dépoussiérage des critères d’admission au RP, afin de coller aux nouvelles réalités de la formation des journalistes. Cette réflexion va maintenant être traitée au niveau national. Le comité travaille également à mieux valoriser et utiliser le fonds de solidarité géré en commun avec la section genevoise. En ces temps critiques pour la branche, il semble important de pouvoir davantage soutenir les journalistes confrontés à des difficultés financières. (com.)

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close