Start-up

Innovation suisse : un début d’année tonitruant

45418BFLes technologies connectées sont à un tournant majeur cette année. Les smartwatches de nouvelle génération d’Apple, Peeble et Google débarquent. Les voitures autonomes ne sont plus très loin et l’Internet des objets fait son apparition dans des villes intelligentes qui doivent se réinventer. C’est ce que près de 500 passionnés d’innovation ont pu découvrir en février, lors de l’Alp ICT Venture Night 2015, au travers de 8 projets suisses tournés vers l’avenir.

Place aux femmes
Très spéciale à bien des égards, cette soirée a mis à l’honneur pour la première fois des femmes entrepreneurs actives en Suisse dans le domaine de l’ICT, un domaine dans lequel elles sont hélas peu représentées. Quatre projets sur 8 étaient présentés par des femmes, CEO ou fondatrices de leurs startups. On a retrouvé Emilie Tappolet, fondatrice et CEO d’Apelab, le studio suisse spécialisé dans la conception et la réalisation d’expériences interactives transmedia. Le public a pu aussi entendre Anne Koymans, la co-fondatrice de BestMile. Sa startup basée à l’EPFL développe des solutions de guidage destiné aux transports publics autonomes. Deux autres femmes remarquables étaient présentes: Isabelle Ohnemus, la CEO et fondatrice de EyeFitU. Son application permet aux fashionistas de disposer des tailles exactes selon les marques lors des séances de shopping. Il y avait enfin la brillante Svetlana Afonina de Plair SA, une jeune société genevoise qui développe les capteurs de pollution des villes du futur.

Quatre autres projets étaient en compétition et non des moindres. Il y avait le projet BIOWATCH, un bracelet qui permet de sécuriser l’accès à une smartwatch et ses données sensibles grâce un scanner biométrique qui identifie les veines de l’utilisateur, une caractéristique unique à chaque personne. Etablie également en Valais, la startup ES-Concept a présenté une solution qui devrait bientôt révolutionner la retransmission d’évènements sportifs. L’entreprise genevoise Prodibi a pour sa part présenté lors de la soirée son lecteur web basé sur le cloud. Cette solution est destinée autant aux professionnels qu’aux particuliers. Les lecteurs de Cominmag présents lors de la soirée auront certainement reconnu le 4ème projet en lice. S’appuyant sur son ADN suisse, GovFaces est un réseau social visionnaire qui vise à faciliter les interactions de qualité et l’accès à la politique.

La vision suisse pour faire la différence
Au terme d’une compétition relevée, c’est la vision de la mobilité autonome du futur de BestMile qui a su convaincre le public et le jury. L’entreprise lausannoise se prépare à mettre en circulation ce printemps à l’EPFL les premières navettes autonomes, un projet prometteur en voie de concrétisation. Le Prix Nouvo (RTS) a été lui remporté par l’application EyeFitU. Un grand bravo encore à Anne Koymans et Isabelle Ohnemus.
Ces premiers mois de l’année 2015 ont été pour le moins actifs pour les startups suisses. Après avoir séduit le jury de l’Alp ICT Venture Night 2014, la startup Qipp spécialisée dans l’Internet des objets a remporté l’Innovation World Cup 2015 dans la catégorie « Connected Home » au Mobile World Congress de Barcelone. En même temps des studios suisses tels que Apelab et WitchLake se distinguaient au GDC 2015 à San Francisco. La dynamique de l’innovation suisse est donc bien lancée et ces prochains mois devraient encore nous réserver de belles surprises.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch