Actualité

#INTERVIEW : Les destinations touristiques objet de toutes les attentions RP

Mandatée par l’Office du tourisme du canton de Berne, l’agence Gretz Communication a choisi d’inviter des journalistes et des blogeurs romands afin de leur présenter les diverses destinations touristiques de ce canton aux multiples destinations. L’occasion d’interviewer Rebecca Ittig, Marketing Manager de BE ! Tourisme afin qu’elle nous explique la mécanique de telles opérations.

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles, une ville, canton ou pays décide d’entreprendre une opération de relations publiques ?
C’est comme pour n’importe quelle entreprise. En Suisse, les médias sont intéressés par les sujets relatifs à leur propre région et les transmettent à leurs lecteurs comme un avantage pour ces derniers. À cet égard, les sujets des destinations suisses sont fondamentalement différents des sujets des organisations étrangères. Le niveau de connaissance des régions est généralement bien meilleur que pour les destinations de l’étranger. Par conséquent, la communication doit être très spécifique et se concentrer sur le storytelling, les sujets et les régions qui n’ont pas encore fait l’objet d’un journalisme de recherche. À cette fin, nous avons renforcé notre position en collaborant avec l’agence externe Gretz Communications, qui est spécialisée dans le tourisme et possède des dizaines d’années d’expérience dans ce domaine.

Quels sont les divers publics que l’on peut toucher ?
Les grands médias permettent d’atteindre un public extrêmement intéressé, une grande importance étant accordée à la presse spécialisée (féminine, randonnée, cyclisme et sport en général, bien-être, gastronomie) et aux médias régionaux. Mais bien sûr, les blogueurs de voyage et leurs réseaux sociaux ainsi que les canaux en ligne présentent également un grand intérêt.

Quels sont les canaux à privilégier pour ce type d’opération. Toutes ces entités publiques ont désormais des comptes sur les réseaux sociaux. Faut-il créer des canaux ad hoc ?
En tant que destination touristique, nous offrons aux groupes cibles un accès à tous les canaux disponibles aujourd’hui. C’est un must et c’est indispensable. De cette manière, nous pouvons atteindre l’ensemble de la population suisse, des jeunes aux personnes âgées, qui est également essentielle pour notre région.

Influenceurs ou journalistes : qu’est-ce qui fonctionne le mieux aujourd’hui ?
Autant l’un que l’autre. C’est en combinant les deux que l’on obtient la meilleure présence pour tous les groupes-cibles.

Changer une perception prend du temps, quels sont les critères pour évaluer la réussite ou l’échec de telles opérations ?
Les expériences d’autres destinations montrent clairement l’effet durable des relations publiques en tant que mesure de marketing. La perspective à long terme joue un rôle décisif.

En quoi le canton de Berne est-il intéressant  ?
On le sait peu mais ce canton est deuxième en termes touristiques après Zürich et devant les Grisons. On y a enregistré 5,5 millions de nuitées  en 2018 qui se sont traduites en un chiffre d’affaires de CHF 4,8 millards. 42’000 emplois sont concernés.

D’où proviennent les touristes ?
42% sont Suisses, 24% Européens et le reste viennent d’Asie ou d’Outre-mer.

Entre la ville de Berne, le Seeland, l’Oberland : vos conseils pour ne rien rater en 2020 ? 
Le nouveau sentier aventure sur le Jungfraujoch, Le chemin sur le Niederhorn, la nouvelle télécabine Grindelwald-Männlichen.

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer