Actualité

Investissements publicitaires : les réseaux sociaux aussi à la peine

Le 6 février 2020, Twitter avait déclaré aux investisseurs qu’il pensait que les revenus totaux augmenteraient entre 4,8 % et 12,5 % sur une base annuelle au premier trimestre 2020. En effet, à la fin de l’année dernière, Twitter prévoyait qu’elle générerait entre 820 et 885 millions de dollars de recettes et un revenu d’exploitation pouvant atteindre 30 millions de dollars.

Twitter annule désormais cette prévision et prévoit plutôt une légère baisse en raison de l’impact de COVID-19 sur l’environnement économique mondial et, par conséquent, sur la demande des annonceurs. Twitter a ajouté qu’il avait connu une forte croissance au début de l’année.

 

Le cours de l’action de Twitter a chuté d’environ 2 % en dehors des heures d’ouverture, en plus des pertes que l’entreprise a subies depuis le début de l’année.

EMaketer prévoit également que le frein des investissements publicitaires va également se répercuter sur l’ensemble des réseaux sociaux. Un impact qui se fera ressentir sur au moins les deux prochaines années.

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer