Actualité

Ringier et Tamedia planifient la reprise de jobs.ch

La maison des médias Ringier et le groupe de médias Tamedia planifient la reprise conjointe de jobs.ch Holding SA. Cette société exploite notamment jobs.ch, la plateforme d’emploi présentant la plus grande ampleur sur le marché suisse, ainsi que la bourse d’emplois suisse pour cadres en ligne topjobs.ch, et détient 49 % de la plateforme autrichienne de l’emploi karriere.at. La société holding américaine Tiger Global Management avait repris en 2007 la majorité des parts de jobs.ch à ses fondateurs et a poursuivi depuis lors le développement de l’entreprise avec succès.

Grâce à la coopération entre Ringier et Tamedia, jobs.ch Holding SA revient en mains suisses. Les deux entreprises médias souhaitent développer la plateforme d’emploi innovante ensemble dans la concurrence internationale croissante et développer de solutions multilingues pour les demandeurs d’emplois et les entreprises clientes. Ringier et Tamedia détiendront chacune 50 % de jobs.ch Holding SA. Tamedia apportera en outre dans le partenariat sa filiale sur le marché de l’emploi en ligne Jobup SA. Cette dernière exploite jobup.ch, l’un des principaux portails d’offres d’emploi de Suisse romande, ainsi que les plateformes d’emploi jobwinner.ch et alpha.ch.

jobs.ch Holding SA a derrière elle 10 ans d’histoire et un développement réussi de start-up à entreprise en ligne innovante et à succès du marché suisse de l’emploi. Elle a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires net de 45,9 millions CHF, et au niveau de l’EBIT, un résultat de 20,2 millions CHF. L’enterprise value déterminante pour la vente de 100 % du capital-actions de jobs.ch Holding SA s’élève à 390 millions CHF. La valeur de Jobup SA, que Tamedia apporte dans le partenariat, s’élève à 120 millions CHF. Les deux partenaires ont en outre convenu d’options d’achat et de vente permettant Ringier une consolidation proportionnelle selon la norme Swiss GAAP FER et à Tamedia une consolidation selon les IFRS.

Après la reprise, jobs.ch Holding SA sera dirigée par le management actuel, sous la direction du CEO Mark Sandmeier. La transaction est subordonnée à l’approbation de la Commission fédérale de la concurrence et de l’autorité autrichienne de la concurrence.

 

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer