Actualité

Le site du Temps passe au modèle payant

Le Temps a rendu l’accès de son site payant. Mouvement isolé ou précurseur en Suisse ? D’autres éditeurs internationaux ont fait le même choix. La chute des revenus publicitaires  à destination des médias traditionnels, l’évolution de la publicité en ligne mise à mal par les adwords, le modèle économique de l’iPad incertain, contraignent les éditeurs à prendre des mesures.

L’information a un prix, la présence sur le web implique plus de moyens et implique par conséquent plus de revenus. Mais rendre un site payant comporte également le risque de voir son audience se réduire. Une quadrature du cercle que les éditeurs assument. Peut-être est-il temps de cesser de ne prendre l’audience comme seule référence. La qualité, la fidélité devraient également être des indices  pour l’élaboration de plans média.

Toujours est-il que les abonnés papier du Temps recevront un accès au site. Pour  les abonnés à l’édition en ligne, ils auront désormais accès à la version ePaper ou pdf du quotidien. Les internautes qui n’ont aucun abonnement devront s’enregistrer  («log in») sur le site du Temps pour lire des articles. Cette inscription est gratuite et rapide, elle permet la lecture gratuite d’un «panier» d’un certain nombre d’articles par mois et la consultation illimitée des archives du Temps, ainsi que celles du Journal de Genève et du Nouveau Quotidien. Une fois le «panier» d’articles épuisé, il faudra s’abonner pour en lire davantage. Le «compteur» est remis à zéro à la fin de chaque mois. De plus,  un nouvel abonnement «à la journée» est créé, à 5 CHF, qui permet d’accéder de façon illimitée à la totalité du site, y compris les éditions électroniques du journal. Cet abonnement échoit à minuit chaque jour.

Tags

Articles similaires

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter