Actualité

La campagne électorale du PS de la Ville de Genève a été conçue par Colegram

Une campagne politique, c’est pratiquement toujours la même chose: des portraits de candidats qui arborent une expression conquérante, un slogan généralement aussi vague que minimaliste et quelques points de programme du parti sommairement exprimés. En fait, on pourrait parfois même intervertir les logos que le public n’y verrait que du feu ! En confiant sa campagne pour les élections genevoises 2015 à l’agence Colegram, les socialistes genevois ont souhaité se démarquer des autres partis, tout en revenant clairement à leurs valeurs fondamentales: la défense des libertés, de l’égalité et de la justice sociale, en tant que véritables représentants des classes populaires.

L’idée créative
Puisque les socialistes fondent leur programme sur la volonté populaire, commençons par aller à la rencontre de la population ! C’est sur cette base que colegram a entamé sa démarche créative. Dès le mois d’octobre 2014, le concept de l’agence a été présent sur des stands disposés aux
endroits stratégiques de Genève – places, marchés et rues passantes – et animés par des bénévoles du parti qui étaient chargés d’une mission essentielle: demander aux citoyens d’exprimer sans détour leurs exigences.
Pour ce faire, le public avait à disposition des pancartes en forme de phylactères (bulles de bande dessinée), qui sont devenus l’élément graphique central de la campagne. Une fois toute cette «matière première» collectée (plus de 1400 bulles !), le véritable travail d’élaboration
de la campagne pouvait débuter, à savoir présenter chaque candidat en tant que porteur des demandes des Genevois.

La forme
Les phylactères manuscrits exprimant toutes sortes de messages, de la solidarité à la vie culturelle, en passant par des questions de vie quotidienne, ont commencé à faire leur apparition dans une série de clips «Les socialistes en questions». Ces courtes vidéos (2 minutes) ont mis en scène les candidats PS confrontés aux demandes du public récoltées sur le terrain. Diffusés sur le web et les réseaux sociaux, les clips ont bien joué leur rôle de teaser. En parallèle, l’agence a également développé une série de visuels pour les réseaux sociaux, présentant les bulles les plus représentatives de l’opinion populaire dans des décors décalés, en rapport avec chaque message.

Campagne d’affichage
Le public ne découvrait pas une banale photo de candidat-e au premier plan, mais bien ces bulles porteuses des grands points du programme socialiste inspiré par le public, et tenues à bout de bras par chaque candidat, non seulement au second plan, mais surtout complètement flouté par un effet de profondeur de champ !

Autour de ces affiches, colegram a réalisé d’autres supports électoraux, toujours développés à partir de l’élément central qu’est le phylactère, notamment un flyer de présentation de la liste n° 1, des kits individuels pour chaque candidat, des bulles façon pancarte d’hôtel à accrocher aux poignées pour les visites porte-à-porte, etc.
affiches

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé