Actualité

La dernière cabine téléphonique de Swisscom au Musée

Au cours des deux dernières années, Swisscom a démonté les quelque 3000 derniers Publifon. Environ 650 d’entre eux ont été recyclés et serviront, par exemple, de distributeurs automatiques de boissons et de snacks, de points d’installation d’un défibrillateur, de bibliothèques ou de bars. En 2018, le jury et le public ont choisi les idées les plus extraordinaires, dont les auteurs ont reçu la cabine gratuitement. Le moment est maintenant venu: en tant que représentant de Swisscom, Pierre-Antoine Favez a remis le dernier Publifon au Musée de la communication.

La cabine téléphonique de Baden est d’abord amenée au dépôt de Mamishaus, nettoyée, photographiée et enregistrée dans la base de données de la collection. Au dépôt, elle est stockée dans des conditions optimales pour la postérité. Yuri Jaquemet fait toutefois une promesse: «A l’avenir, elle sera certainement visible dans une exposition. Ainsi, les personnes nées en 2019 auront la possibilité de découvrir ce que le terme de «cabine téléphonique» signifiait par le passé.»

Il reste encore 150 cabines dans le pays
Le démontage ne concerne que les cabines téléphoniques de Swisscom. Environ 150 «Telecabs 2000» vitrées de l’APG|SGA restent en place. Exploitées désormais par l’APG|SGA, ces cabines permettent de téléphoner gratuitement vers les réseaux fixes et mobiles (à l’exception des Business Numbers payants). Les frais liés à l’entretien, au nettoyage et aux appels sont co-financés entre autres par des affiches.

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer