Actualité

La HES-SO Genève et l’UNIGE se dotent d’une charte éthique

Cette Charte souligne les principales valeurs guidant leurs missions et activités et rappelle les orientations déontologiques dans les domaines de l’enseignement, de la recherche, du service à la cité et des prestations de service. Rédigée par le Comité d’éthique et de déontologie (CED), organe externe et indépendant commun aux deux institutions, la Charte porte une attention particulière au respect de la personne.

Suite à la modification de la loi sur la Haute école spécialisée de suisse occidentale Genève en 2017, le Conseil d’Etat a décidé de constituer un Comité d’éthique et de déontologie commun à l’UNIGE et à la HES-SO Genève. Conformément au voeu du législateur, le CED examine et traite les questions d’éthique et de déontologie concernant les deux institutions. Le CED a rédigé une nouvelle charte en intégrant les spécificités de la HES-SO Genève à la charte de l’UNIGE. «Nous avons mené une réflexion sur des fondements éthiques qui s’appliquent aux deux institutions, plutôt que sur les domaines spécifiques à l’une ou à l’autre; cela nous permet de proposer une approche commune et de trouver des synergies», explique son président Dominique Biedermann.

L’accent est mis sur le respect de la personne
La Charte d’éthique et de déontologie énumère les fondements qui doivent guider les missions et activités des deux institutions: la recherche de la vérité, la liberté de l’enseignement et de la recherche, constitutive de la liberté académique, l’engagement et la responsabilité envers la communauté académique, la société et l’environnement. Elle insiste sur le respect de la personne qui suppose un traitement équitable des divers membres de la communauté académique, notamment des personnes en situation de vulnérabilité. «Les deux institutions réaffirment ainsi très clairement certains principes qu’elles jugent fondamentaux, expliquent François Abbé-Decarroux, directeur général de la HES-SO Genève, et Yves Flückiger, Recteur de l’UNIGE. Elles promeuvent notamment l’égalité des chances, l’esprit d’équité et de respect, et elles proscrivent toute forme de discrimination, tout comportement sexiste, ainsi que tout harcèlement psychologique ou sexuel.»
La Charte engage les deux institutions, ainsi que tous les membres de leur communauté académique : le corps professoral, les professeures et professeurs honoraires, les collaboratrices et collaborateurs de l’enseignement et de la recherche, le personnel administratif et technique, de même que les étudiantes et les étudiants. Au total, plus de 30’000 personnes adhèrent à ses fondements éthiques et aux droits et devoirs qui en découlent pour la communauté académique dans son ensemble.

La Charte d’éthique et de déontologie a été adoptée par le Conseil de direction de la HES-SO Genève dans sa séance du 7 octobre 2019 sur préavis favorable du Conseil représentatif de la HES-SO Genève le 2 octobre 2019. Elle a été adoptée par le Rectorat de l’UNIGE le 18 novembre 2019, sur préavis favorable de l’Assemblée de l’Université le 30 octobre 2019. Elle entre en vigueur dès ce jour.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer