Actualité

La NZZ mise sur l'audio

Le site de la NZZ propose désormais une fonction audio. Ce service permet aux abonnés non seulement de lire mais aussi d’écouter tous les articles sur le web et les applications mobiles. Grâce à l’utilisation de modèles audio intelligents, il n’y a pratiquement aucune différence avec une voix naturelle.
“Nous avons développé ce service dans le but d’offrir aux utilisateurs de la NZZ numérique un moyen simple et pratique de consommer nos contenus en déplacement “, explique Niklaus Gerber, responsable du développement des produits du groupe NZZ Media. “L’expérience d’écoute doit correspondre à notre position de leader dans le journalisme de qualité et être adaptée aux besoins de nos utilisateurs. En conséquence, pendant la phase de test, nous avons impliqué une centaine d’abonnés dans le développement de la prononciation, des commandes et des fonctions. Le résultat est une fonction audio qui se distingue des autres services audio en termes de qualité”.
La conversion du texte à la parole s’effectue à l’aide d’un service de synthèse vocale normalisé. Contrairement à d’autres fournisseurs, le service de NZZ est intégré dans une architecture flexible et évolutive développée en interne. Dès qu’un des quelque 200 articles produits quotidiennement est publié sur le site, il est envoyé par le biais d’un modèle audio, où le texte est d’abord classé dans la bonne catégorie, telle que la catégorie “Interview”. En même temps, les différents éléments de l’article sont traités et comparés aux règles de prononciation définies et enregistrées dans le lexique correspondant. Par exemple, les titres sont prononcés plus fort, les références à des articles liés sont ignorées et des voix différentes pour les intervieweurs et les personnes interviewées sont sélectionnées pour les entrevues. Les abréviations telles que “p.ex.” et les abréviations d’auteur sont prononcées automatiquement, tandis que les anglicismes, les gallicismes et les helvétismes, que le service de synthèse vocale ne connaît pas en soi, sont reproduits correctement. Enfin, le texte est converti en fichier MP3 et lu sur NZZ.ch et l’application NZZ.
La fonction audio peut être lancée en cliquant sur l’icône du casque à côté de l’article. Le service est gratuit pour les utilisateurs enregistrés.
 

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Close
Back to top button
Close