Actualité

La transformation digitale de Tamedia s’accélère mais ne comble pas la baisse des revenus publicitaires : -5,1 % du chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du groupe de médias Tamedia a baissé de 5,1 pour cent au premier semestre 2016, à 503,6 millions de francs (exercice précédent: 530,7 millions de francs) en raison de la baisse des recettes publicitaires du secteur Print. Le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a dès lors enregistré un recul de 6,9 pour cent, à 99,7 millions de francs (exercice précédent: 107,0 millions de francs) et le résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT), de 15,4 pour cent, à 61,3 millions de francs (exercice précédent: 72,4 millions de francs).
Au total, les offres du secteur Digital et des médias journalistiques numériques de Tamedia ont contribué à hauteur de 155,4 millions de francs (soit 30,9 %) au chiffre d’affaires total (pro forma). La part de toutes les offres numériques dans l’EBITDA a atteint 49,7 millions de francs (soit 49,9 %), la part dans l’EBIT, 32,2 millions de francs (soit 52,6 pour cent). Tamedia, le groupe de médias leader en Suisse, a ainsi réalisé pour la première fois la moitié de son EBITDA opérationnel avec des offres numériques. Le résultat a diminué de 22,0 %, à 55,8 millions de francs (exercice précédent: 71,6 millions de francs). Cette baisse est notamment due au recul du résultat financier par rapport à l’exercice précédent, où il avait contribué au résultat global à hauteur de 17,0 millions de francs grâce à la vente d’une participation.

Capture d’écran 2016-08-25 à 06.42.55

À part de la croissance organique dans les sites news, les annonces et les marchés en lignes, les contributions au résultat des services d’annuaire search.ch et local.ch, qui sont présentées pour la première fois directement dans le secteur Digital, ont eu un effet positif sur les comptes du groupe de médias. En début d’année, Tamedia a lancé le marché aux puces sur smartphone Tradono, qui connaît un développement remarquable sur le marché des utilisateurs tel que tutti.ch. La fusion des plates-formes starticket.ch et Ticketportal, le leader du marché suisse des concepts de distribution de billets sur mesure pour les clients organisateurs de manifestations, a donné naissance, au printemps, à un prestataire de services de billetterie encore plus puissant. Fin juin, Doodle, numéro un mondial de la planification de réunions, a repris Meekan, organisateur de rendez-vous israélien basé sur un agent conversationnel.

En dépit de la hausse des recettes numériques, le chiffre d’affaires global des publications est toujours en baisse. Ce recul est essentiellement dû à la diminution des recettes publicitaires, qui s’est encore accélérée par rapport à l’année précédente. Afin de préserver la rentabilité des quotidiens régionaux, journaux dominicaux et magazines, Tamedia étudie dès lors en permanence de nouvelles mesures de rationalisation et de coopération. Parallèlement, le groupe de médias travaille à la réorganisation du marché de la publicité et des annonces dévoilée en 2015. Tamedia sera en mesure de réagir encore plus rapidement à l’évolution des besoins de la clientèle, grâce à une équipe de vente commune. La réorganisation progresse avec succès et sera vraisemblablement achevée le 1er novembre 2016.

Tamedia conclut un partenariat pour l’innovation avec Matter, l’incubateur américain de start-up
Le groupe de médias suisse Tamedia est la première entreprise non américaine à collaborer avec le Media Venture Capital Fonds et Start-up Accelerator Matter. Matter VC, qui a son siège à San Francisco et possède une succursale à New York, investit dans les start-up dans le domaine des médias et les assiste de son expertise, tout en leur donnant accès au réseau des sociétés de médias participantes. Parmi les partenaires figurent la Knight Foundation, Associated Press, Community Newspaper Holdings Inc., The McClatchy Company, Tronc (l’ancienne Tribune Publishing Company) et le New York Times.

Samuel Hügli sera le nouveau CTO & Head Digital Ventures de Tamedia
Samuel Hügli, 46 ans, sera le nouveau CTO & Head Digital Ventures et deviendra membre de la Direction générale du groupe de médias suisse Tamedia à partir du 1er janvier 2017. Le nouveau secteur de l’entreprise «technologie & digital ventures» regroupe les sociétés existantes Corporate IT, IT Publishing, IT Digital ainsi que les marques du secteur digital. Il s’agit ainsi de la création d’un domaine de compétence informatique global orienté vers les intérêts de la clientèle au sein de Tamedia. En raison de la forte croissance du secteur Digital sous la responsabilité Christoph Brand, le périmètre d’une partie du portefeuille doit être élargi. En conséquence, Samuel Hügli reprendra sous sa responsabilité les marques Doodle, Olmero et starticket.ch, ainsi que la gestion des participations entre outre dans local.ch, search.ch et Zattoo. Dès 2017, en qualité de Head Classifieds & Marketplaces, Christoph Brand poursuivra le développement des activités stratégiques principales comme homegate.ch, ricardo.ch, JobCloud et tutti.ch, et continuera ainsi sur la voie de la croissance déjà couronnée de succès.

Le secteur Publications Régionales mis à rude épreuve par le recul du marché publicitaire
Le chiffre d’affaires du secteur Publications Régionales a baissé de 11,2 pour cent, à 233,5 millions de francs. La baisse du chiffre d’affaires est due pour moitié à la diminution des recettes du secteur Print et pour moitié à la fermeture de l’imprimerie de labeur Ziegler Druck fin 2015. Les chiffres d’affaires numériques en hausse restent légèrement positifs, à un niveau toujours bas. Les mesures de rationalisation engagées n’ont pas permis de compenser entièrement la baisse du chiffre d’affaires. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Publications Régionales a par conséquent baissé de 42,3 millions de francs à 32,9 millions de francs. La marge EBITDA s’établit de ce fait à 14,1 pour cent (exercice précédent: 16,1 pour cent). L’EBIT ressort à 14,9 millions de francs (exercice précédent: 23,8 millions de francs). A 6,4 pour cent, la marge EBIT est inférieure au niveau de l’exercice précédent (9,0 pour cent).

Publications Nationales avec un groupe médias 20 minutes solide
Le chiffre d’affaires du secteur Publications Nationales, d’un montant de 176,7 millions de francs, accuse une baisse de 5,3 pour cent par rapport à l’exercice précédent. Ce recul est imputable à la diminution des recettes publicitaires du secteur Print, notamment des journaux dominicaux et de certains magazines. Le groupe médias 20 Minuten a, en revanche, réussi à poursuivre sa croissance contre le cours de la tendance internationale. La baisse des recettes publicitaires du secteur Print a ainsi été compensée par l’augmentation des recettes du secteur numérique. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Publications Nationales a enregistré un recul, à 32,9 millions de francs (exercice précédent: 36,3 millions de francs). La marge EBITDA ressort à 18,6 pour cent (exercice précédent: 19,5 pour cent). Le résultat d’exploitation (EBIT) se chiffre à 29,9 millions de francs (exercice précédent: 33,3 millions de francs). A 16,9 pour cent, la marge EBIT est inférieure à la valeur de l’exercice précédent (17,8 pour cent).

Excellente Marge EBITDA pour le secteur Digital
Le secteur Digital, qui inclut toutes les offres numériques n’ayant pas un caractère journalistique, présente une hausse de chiffre d’affaires de 8,5 pour cent, à 117,0 millions de francs. La société JobCloud AG, le portail immobilier homegate.ch et le portail de billetterie starticket.ch ont connu une évolution favorable, accroissant significativement leur chiffre d’affaires et leur résultat. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) du secteur Digital s’est inscrit à la hausse, à 44,9 millions de francs (exercice précédent: 34,3 millions de francs). La marge EBITDA atteint pas moins de 38,4 pour cent (exercice précédent: 31,8 pour cent). Le résultat d’exploitation (EBIT) a connu une nette amélioration, à 27,4 millions de francs (exercice précédent: 21,2 millions de francs). La marge EBIT ressort à 23,4 pour cent (exercice précédent: 19,7 pour cent).

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé