Actualité

L’ATS en grève illimitée

La première journée de grève du personnel a été efficace. En raison du débrayage, la direction de l’ATS n’a pu assurer qu’un service minimum aux clients. Le mouvement a eu un retentissement médiatique immense et a déclenché une grande vague de solidarité. Même la conseillère fédérale Doris Leuthard a affiché de la compréhension envers la grève du personnel de l’ATS.

Le conseil d’administration de l’ATS n’a fait aucune proposition de discussion concrète à la commission de rédaction, confirmant l’intransigeance de la direction. L’écho dans les médias montre pourtant qu’une solution est envisageable. Selon la presse, le conseil d’administration essaie de mettre sur pied une séance. Le personnel salue ce projet, mais reste déterminé à poursuivre la grève tant qu’il n’y aura pas d’avancée concrète.

Grande solidarité avec les grévistes
Les réactions à la grève témoignent d’une grande solidarité envers la lutte des journalistes pour leur emploi et la couverture de base en informations de la Suisse. Outre des politiciens et des politiciennes ainsi que des confrères, le Conseil fédéral s’est manifesté par l’entremise de la conseillère fédérale Doris Leuthard. « Je suis la discussion et me fais évidemment du souci. » Comme l’a dit la ministre de la communication, il en va aussi du journalisme de qualité. L’ATS joue un rôle central, surtout pour les petits éditeurs qui ne disposent pas de moyens suffisants pour employer des journalistes dans chaque domaine.

Reconduction unanime de la grève
L’assemblée du personnel a décidé à l’unanimité en fin de journée de continuer la grève. Compte tenu du silence du conseil d’administration de l’ATS, il n’a, à aucun moment, été question d’y mettre fin. Le personnel est déterminé à poursuivre le mouvement tant que la direction n’aura fait aucune proposition concrète.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer