Actualité

Le chiffre d’affaires de TX Group a reculé de 13% en 2020, Tamedia perd 23% de ses recettes

Le président et éditeur Pietro Supino résume ainsi l’exercice 2020 de TX Group en ces termes: «En tant que groupe de médias diversifié et exploitant de plateformes largement consultées, nous sommes au plus près des évolutions de la société. Aussi, l’année du coronavirus 2020 a-t-elle eu une forte influence sur notre activité, mais elle n’a heureusement pas été que négative. Tamedia et 20 Minuten ont réussi à convaincre, grâce à des prestations journalistiques fiables et variées. L’utilisation des médias a atteint des valeurs record. Tamedia a enregistré une hausse significative des abonnements numériques. Le chiffre d’affaires publicitaire des journaux a en revanche diminué. Goldbach a également été durement touché par la crise.”

La situation du groupe

La situation de TX Markets, Tamedia, 20 Minutes et de la régie publicitaire Goldbach

TX Markets: valeurs record pour Ricardo et Tutti – redressement rapide pour Homegate – JobCloud touché par le ralentissement économique
TX Markets affiche un produit d’exploitation en baisse de 6.7 % par rapport à 2019, à 200.5 millions de francs. Les plateformes de TX Markets ont été affectées à des degrés divers par la crise du coronavirus. Alors que JobCloud a enregistré une baisse sensible des commandes, l’activité immobilière de Homegate s’est redressée assez vite. Les plateformes Tutti et Ricardo ont enregistré des valeurs record. Globalement, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) a diminué à 74.1 millions de francs (exercice précédent: 85.9 millions de francs). La marge EBIT (adj.) était de 33.7 pour cent (exercice précédent: 37.9 pour cent).

Tamedia: croissance sur le marché des lecteurs
Des nombres d’utilisateurs élevés ont été enregistrés. Cela s’est également traduit par une nette augmentation des abonnements numériques vendus à environ 126 000 (plus 43 % en comparaison avec la même période de l’année précédente). Les journaux imprimés ont également profité dans le cadre de la vente au numéro. Globalement, les lecteurs payants ont augmenté d’environ 3 % dans le domaine Print et Online. La baisse du marché publicitaire s’est accentuée en raison de l’accélération du changement structurel et de la crise du coronavirus. Le chiffre d’affaires impression a également baissé. La vente d’Annabelle a entraîné la disparition des chiffres d’affaires correspondants. Par rapport à l’exercice précédent, Tamedia affiche un produit d’exploitation en baisse de 77.7 millions de francs, à 470.4 millions de francs. Afin de restaurer une base commerciale durable, la direction a annoncé à l’occasion de la publication des résultats semestriels 2020 que les coûts devront être globalement réduits de 15 %, soit 70 millions de francs, jusqu’à la fin 2022. Parallèlement, Tamedia investit dans l’infrastructure technologique et les nouvelles offres numériques, afin de développer le journalisme dans la perspective d’un lectorat mobile croissant et d’augmenter le nombre des abonnements numériques.

20 Minuten: croissance numérique 
20 Minuten a enregistré un plus haut historique en termes de Visits (256.6 millions) et d’Unique Clients (12.4 millions) en mars de l’année sous revue. En comparaison avec l’exercice précédent, les Unique Clients ont augmenté de 18.2 % et les Visits, de 39.0 % sur l’année. La vente des journaux imprimés a diminué de près de 20 % en moyenne en raison du confinement. Cette situation ainsi que le recul généralisé des dépenses publicitaires ont pesé sur le résultat de 20 Minuten. Le résultat opérationnel a baissé de 25.2 %, pour s’établir à 109.8 millions de francs. Après une perte d’exploitation au milieu de l’année, les médias pendulaires étaient de nouveau nettement dans le vert à la fin de l’année. Ainsi, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) est ressorti à 12.3 millions de francs (exercice précédent: 39.6 millions de francs). La marge EBITDA ressort ainsi à 11.2 pour cent (exercice précédent: 27.0 %).

Goldbach: redressement au second semestre 
L’exercice de Goldbach a été marqué par la crise du coronavirus et les diminutions des budgets publicitaires qui en ont résulté. Par rapport à l’exercice précédent, Goldbach affiche un produit d’exploitation en baisse de 12.8 millions de francs, à 154.0 millions de francs. La publicité extérieure et les médias pendulaires ont particulièrement été touchés par la baisse de la publicité. La télévision, les médias payants et la radio ont mieux résisté.  Globalement, l’activité s’est un peu mieux redressée au second semestre. La perte de chiffre d’affaires subie au premier semestre n’a cependant pas pu être compensée.

Les secteurs porteurs

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter