Actualité

Le Conseil de la presse inquiet des conséquences probables de l’initiative «No Billag»

Organe d’auto-contrôle de la branche à disposition du public, le Conseil de la presse a pour tâche de défendre à la fois la qualité du travail journalistique et la liberté de l’information. Dans la mesure où ces valeurs sont touchées, il estime qu’il est de son devoir de s’exprimer dans le cadre d’une campagne référendaire.

Au vu de la radicalité de l’initiative «No Billag», et dans le contexte d’un paysage médiatique en pleine transformation, il tient à rappeler certains principes de base. Des médias journalistiques indépendants et disposant de moyens suffisants sont indispensables au bon fonctionnement d’une société ouverte et démocratique. La diversité est également garante d’une information de qualité. En Suisse en particulier, une telle qualité doit être assurée dans chaque région linguistique.

En cas d’acceptation de l’initiative, le Conseil de la presse doute que la diversité de l’information audiovisuelle, aujourd’hui assurée par la SSR et les radios et télévisions locales, puissent être maintenue. Comme il doute que dans un futur prévisible, la qualité d’une information audiovisuelle répondant aux besoins de toute la Suisse puisse être assurée sans aucun soutien public.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter