Actualité

Reprise du journal Le Monde : Ringier a jetté l'éponge

Comme résume la presse française, la situation du Monde reste très critique. Après Ringier qui a jeté l’éponge avant-hier arguant de délais trop courts, c’est au tour du groupe de presse italien l’Espresso de décider de ne pas se porter candidat à la reprise du Monde. C’est ce qu’il a fait savoir hier dans un communiqué, sans donner de raison précise à son retrait. Mardi pourtant, les éditeurs du journal étaient allés à Milan pour rencontrer Carlo de Benedetti, le propriétaire de l’Espresso.Un solution qui aurait plus à la rédaction.

Reste Claude Perdriel et le Nouvel Observateur qui ont du mal semble-t-il à réunir les fonds nécessaires mais qui maintiennent leur envie de déposer une offre. Enfin, le groupe espagnol Prisa (déjà actionnaire du Monde) a fait savoir hier qu’il était “toujours intéressé par le dossier, mais il a demandé un délai”.

En effet, théoriquement, la date limite du dépôt des candidatures est aujourd’hui et il semble désormais acquis que le Conseil de surveillance prévu lundi 14 juin ne sera pas en mesure de trancher la question. Du coup, il faudra convoquer un conseil extraordinaire pour la fin juin et permettre aux potentiels repreneurs d’affiner leurs offres et leurs stratégies.

Par ailleurs Orange a fait savoir hier qu’il “était intéressé par le Monde Interactif et par le fait d’accompagner un grand groupe de presse dans son virage numérique”. Pas sûr que cela ne lui permette de recueillir les voix de la Société des rédacteurs du Monde et des autres sociétés de personnels du groupe.

Le jeu reste ouvert mais les solutions de reprise se réduisent…

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter