Actualité

Le mot-dièse suisse de l’année est…..

« Harcèlement » est le mot romand de l’année, suivi de « congé paternité » et d’« influenceur / influenceuse ». Le palmarès alémanique, lui, se compose de « #metoo », de « weglachen » et d’« influencer ». Coup de projecteur sur six mots qui ont marqué 2017.

S’il existe depuis 2003 en Suisse alémanique, le mot suisse de l’année a été choisi pour la première fois dans deux régions linguistiques. Les autres langues officielles du pays, l’italien et le romanche, viendront s’ajouter en 2018 et 2019 respectivement. Autre nouveauté : le choix du mot de l’année s’appuie désormais sur une démarche scientifique, menée par une équipe de linguistes de l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), tout en conservant, bien sûr, une dimension interactive.

Le processus d’élection comporte trois étapes, pour le français comme pour l’allemand. Tout d’abord, les chercheurs de la ZHAW ont analysé le corpus Swiss-AL, la plus grande base de données textuelles de Suisse, pour en extraire 20 termes plus fréquemment utilisés en 2017 que lors des années précédentes. Cette liste, complétée par les propositions des internautes, a ensuite constitué la base des délibérations d’un jury d’experts pour désigner les trois termes les plus caractéristiques de 2017. Enfin, une équipe de linguistes a retracé l’évolution de ces mots en Suisse au cours des derniers mois afin, notamment, de mettre en lumière les réalités sociales dont ils témoignent (voir encadrés ci-dessous).

Les deux jurys, romand et alémanique, chargés de choisir les mots de l’année, se composaient de différents spécialistes de la langue et de la communication, issus aussi bien de la recherche que de la pratique. Le projet « Mot suisse de l’année » et la compilation du corpus Swiss-AL sont menés par le Département de linguistique appliquée de la ZHAW.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer