Actualité

Réglementation sur le prix du livre : propositions des libraires romands

L’Association des libraires romands s’associe pleinement aux efforts en cours en vue de l’assainissement du marché suisse du livre. Elle examine avec intérêt les pistes actuellement explorées en faveur de conditions cadres permettant à la population de disposer des livres partout en Suisse à des conditions les plus favorables possibles. Le respect de la pluralité culturelle de la Suisse crée à cet égard des exigences supplémentaires. Mais l’association s’engage toujours fortement pour l’indispensable Loi sur la réglementation du prix du livre soumise au référendum en mars prochain.

Françoise Berclaz, présidente de l’Association des libraires, se félicite de l’adoption de la loi fédérale concernant le marché du livre et souhaite vivement sa ratification par le vote de mars 2012 : « Le livre n’est pas un produit comme un autre, mais reste le principal vecteur culturel de notre société ; il est donc légitime que le marché en soit traité de manière spécifique ».

Les canaux du commerce du livre en Suisse, et particulièrement en Suisse romande, sont compliqués. Plus de 80 % des livres vendus provenant de France, de nombreux intermédiaires participent à ce marché. Lourd, ce système est aussi cher. Il se révèle carrément insupportable dans le contexte de la surévaluation du franc suisse. Certains livres en provenance de la zone Euro peuvent coûter jusqu’à 40% de plus en francs par rapport au prix – unique – fixé en France. Sans que bien entendu les libraires suisses en profitent.

L’Association des libraires romands évalue actuellement différentes pistes susceptibles de remédier à cette situation (par exemple, base arrière pour les librairies indépendantes ou, comme en Suisse alémanique, système de grossistes avec représentant des éditeurs français) dans tous les cas une solution qui assure dans le futur une pluralité de l’offre dans toutes les régions de Suisse romande. Car la situation actuelle devient insupportable aussi bien pour la centaine de librairies réparties à travers nos villes et nos campagnes que pour le public.

Les pistes examinées visent essentiellement trois objectifs principaux, les mêmes que la Loi sur le prix du livre :

  • offrir au public suisse tous les livres aux meilleurs conditions ;
  • dans un système équitable pour les libraires, sans quoi ceux-ci risquent de disparaître en dehors des grands centres ;
  • continuer à servir la pluriculturalité du pays en assurant la pérennité en Suisse de librairies, d’éditeurs et de distributeurs qui sont seuls en mesure d’en garantir le respect et la qualité.

Un oui à la loi sera le meilleur garant pour atteindre ces objectifs. L’association des libraires veut offrir aujourd’hui comme demain la meilleure offre culturelle au service de l’ensemble de la population romande !

L’Association Suisse des Diffuseurs, Editeurs et Libraires consacrera une conférence de presse à ce sujet le 12 janvier 2012, à Berne.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer