Tendances

LSA : Les « Discussions entre leaders »

Dans le contexte d’un marché de la communication de plus en plus concurrentiel et dont les acteurs sont toujours plus nombreux, les responsables d’agences ayant accès à des connaissances de pointe sur le milieu ont un atout supplémentaire pour tirer leur épingle du jeu. L’avantage des « Discussions entre leaders » du LSA.

Dans l’ordre normal des choses, les responsables d’agences sont sollicités pour apporter leurs conseils vis-à-vis d’un partenaire extérieur. À l’inverse, ils n’ont pas forcément l’habitude de recevoir, eux-mêmes, une expertise externe pour améliorer leur propre gestion des affaires. L’accès à des connaissances de pointe est pourtant une plus-value, et elle peut leur éviter bien des déconvenues.

Prenons l’exemple parlant de la problématique des droits d’auteurs en agence de communication, et procédons à un petit quiz.
Les concepts créatifs peuvent-ils bénéficier de droits d’auteur ? Plusieurs réalisations différentes d’une même idée devraient-elles être protégées séparément ? Quels droits une agence possède-t-elle sur ses créations lorsque celles-ci sont réalisées pour une marque ? Quelles règles font foi en cas de litige avec un client et comment éviter d’être lésé dans une telle situation ?
Alors même que ces questions revêtent une importance cruciale dans le milieu de la communication, seuls quelques rares responsables et managers d’agence sauraient y répondre, parmi lesquels figurent les membres romands de l’association Leading Swiss Agencies (LSA).
En juin dernier, ceux-ci ont en effet participé à une « Discussion entre leaders » précisément consacrée à la problématique – brillamment animée par Madame Nathalie Tissot, Professeur au Pôle de Propriété intellectuelle et Innovation de l’Université de Neuchâtel. Ils en ont tiré d’importantes leçons.

Organisées deux à trois fois par année entre Lausanne et Genève, les « Discussions entre leaders » réunissent les cadres supérieurs des agences LSA romandes autour d’un thème soigneusement choisi touchant directement à leur quotidien. Ces tables rondes, menées par un(e) intervenant(e) externe expert(e) de la problématique traitée, agissent comme une plateforme d’échange d’idées et de partage d’expériences entre les participants.

Deux autres « Discussions entre leaders » ont eu lieu durant l’année écoulée. L’une portait sur des points spécifiques aux contrats de travail et à la gestion des heures supplémentaires en agence, ainsi qu’aux adaptations à réaliser pour se conformer à la nouvelle ordonnance sur l’enregistrement de la durée du travail entrée en vigueur le 1er janvier 2016. L’autre a traité tout récemment de l’angle d’attaque particulier à adopter pour mettre en place une collaboration avec un client disposant d’un service d’achat. En tant que maîtres de cérémonie, deux patrons de grandes agences zurichoises membres de LSA ont donné de nombreuses astuces et clés de négociation pour y parvenir, tout en apportant un know-how quant au démarchage de tels clients outre-Sarine.

En organisant ces rencontres, Leading Swiss Agencies permet à ses membres d’obtenir, de façon équitable et collégiale, des connaissances techniques et des conseils pratiques sur des sujets pointus auxquels il serait difficile d’accéder par d’autres voies. Transmission d’informations de premier ordre et de solutions de management, résolution de cas concrets, partage de « tips & tricks » : autant d’éléments qui aident les responsables d’agences LSA à améliorer leur gestion des affaires et à éviter nombre d’écueils, ce qui place ainsi une carte supplémentaire dans leur main pour réussir au quotidien.

Loin de vouloir réserver ses services à un « cercle d’initiés », l’association est fondamentalement ouverte à toutes les agences romandes qui voudraient rejoindre ses rangs, pour autant qu’elles remplissent ses critères d’admission élevés, garants du label de qualité LSA. Le soutien qu’elle apporte à ses membres au travers des « Discussions entre leaders » va dans la droite lignée de ses objectifs, à savoir de représenter au mieux les intérêts des agences issues de tous les secteurs de la communication, d’établir des normes interdisciplinaires et des formes de coopération communes ainsi que des règles du jeu honnêtes et applicables à tous.

Signature : Michael Kamm, CEO Trio

Tags
Voir plus

Articles similaires

2 Commentaires

  1. “Quels droits une agence possède-t-elle sur ses créations lorsque celles-ci sont réalisées pour une marque ?” Question intéressante !
    j’irai même un peu plus loin. Comment faire valoir des droits d’auteur à l’heure ou beaucoup de visuels sont utilisés par des tiers, après une simple recherche sur l’Internet ?
    Je suis curieux d’avoir votre opinion la-dessus.

    Ndaté Sylla,
    Kingston ON, Canada

  2. Voilà une excellente question. En Suisse, pour que l’on considère qu’une campagne a été copiée, il faut que tous les codes (typo, couleur, photo, etc) soient repris. Il faudrait quasiment en faire une copie.En la matière la législation diffère de pays en pays, mais il est évident qu’Internet ne met plus personne à l’abris du plagiat. C’est bien dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer