Actualité

Media Focus : -5,2% d'investissements publicitaires en mars

La pression publicitaire brute du mois de mars atteint 659.6 millions de CHF. Ainsi, en mars, après les deux premiers mois de l’année, la pression publicitaire brute s’améliore fortement, comme c’était attendu. Toutefois, si l’on compare avec l’année précédente, on constate une légère baisse de 5.2 %. La pression publicitaire brute annuelle est de 1 760.6 millions de francs bruts, ce qui correspond à une augmentation de 7.1 % en comparaison avec l’année précédente. Cette croissance est toujours à attribuer au mois de janvier étonnamment fort.

Intégration de données: Internet et TV
Depuis janvier 2017, le groupe de médias Internet est présenté, y compris la publicité Search-Desktop. Depuis juillet 2017, Search-Mobile est également intégré dans les statistiques publicitaires de Media Focus. En janvier 2018, Search (Desktop + Mobile) a été intégré en Suisse romande sur la base de dizaines de milliers de termes de recherche français (part de Search YTD: 85% DE/15% FR). Depuis mars 2018, les données YouTube (Display et vidéo) sont également rapportées rétroactivement dans la tendance du marché publicitaire à partir de janvier 2018 (part du mix média YTD 1%).
En outre, à partir de janvier 2018, le groupe de médias TV inclura le sponsoring TV ainsi que les formats publicitaires Pre Split, Post Split, Single Split et Time.
Loisir, gastronomie et tourisme restent en tête
Si l’on considère la pression publicitaire brute par secteur, l’image qui se dessine est semblable à celle des deux premiers mois de l’année. La première place du podium est occupée par loisir, gastronomie et tourisme, pratiquement à égalité avec le secteur des services qui se trouve à la deuxième place. La troisième place revient à nouveau au secteur véhicule. Mode & sport se trouve à nouveau tout près du secteur des produits alimentaires. Les secteurs des boissons et des transports ainsi que les secteurs nettoyage et médias échangent leurs places.
Petites modifications au sein des branches
En mars 2019, la pression publicitaire brute démontre des petites modifications en comparaison à l’année précédente, pour une grande partie de l’ensemble des secteurs. Elle se manifeste également via une faible progression de 1.6 % tous secteurs confondus. La croissance la plus importante en comparaison à l’année précédente est vécue par le groupe de produit campagne politique (+27.2%). Toutefois, cela n’empêche pas la légère baisse de la pression publicitaire de la catégorie initiatives et campagnes. Les secteurs de l’énergie (+7.5%) ainsi que des véhicules (+4.9%) augmentent également légèrement la pression publicitaire brute. Le secteur des télécommunications augmente de seulement 6.3 % par rapport à l’année dernière malgré les deux produits les plus promus du mois.
Le secteur des médias poursuit sa baisse
Le secteur des médias poursuit sa baisse. Comme c’était déjà le cas en janvier et en février 2019, la pression publicitaire brute diminue en mars également. Cette fois-ci, elle diminue de 30.8 % en comparaison à l’année précédente. Ainsi, ce secteur perd une place dans le classement et se retrouve derrière le secteur nettoyage. En mars, la pression publicitaire baisse également pour l’industrie du tabac, et ce de 31.6 % en comparaison à l’année précédente. L’industrie du tabac reste à la dernière place du classement des secteurs. De la même façon, en comparaison à l’année précédente, les secteurs besoins personnels (-23.8%) ainsi que mode et sport (-20.7%) ont beaucoup perdu.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter