Articles

Meilleur de la Pub : TAZ remporte la catégorie Print

Pour l’inauguration du nouveau parc animalier du zoo La Garenne, l’agence TAZ a joué la carte de l’espièglerie dans cette campagne d’affichage un tantinet provocatrice.

Un lynx qui vous défie de l’attraper, cela ne devrait pas arriver souvent. Sauf si vous êtes sous l’influence d’une quelconque substance psychotrope ou, dans ce cas précis, si vous tombez sur une affiche réalisée par l’agence lausannoise Taz. Après 51 ans d’existence, le zoo de La Garenne, situé à Le Vaud près de Gland, a soudainement quintuplé sa taille. Une bonne occasion pour l’agence de faire vivre les animaux de la faune suisse à la façon d’un film d’animation américain. Mais, point de lions, de girafes ou d’éléphants dans cette campagne, pas plus que dans le parc : ici les stars sont le lynx, le bouquetin et le hibou. « Nous avons traité la faune locale comme nous l’aurions fait avec des spécimens les plus rares de la savane, » explique Julien Tacussel, Directeur Créatif de Taz Communication. « De quoi transformer une difficulté en un avantage. Les expressions sont ensuite venues assez naturellement. »

Attrape-moi si tu peux !
Rares sont ceux qui ont eu la chance de croiser le chemin d’un hibou ou d’un lynx en pleine nature, bien que ces animaux soient présents dans nos montagnes. « Au départ, nous voulions utiliser des photographies des animaux du zoo, raconte Julien Tacussel, mais l’illustration nous permettait d’augmenter le côté provocateur que nous voulions insuffler à cette campagne. De plus, cela faisait quelques temps que nous souhaitions travailler avec un illustrateur de renom ».
Taz a jeté son dévolu sur Max Kostenko, dessinateur russe ayant travaillé pour des clients aussi prestigieux que Mercedes, Saatchi & Saatchi ou le Wall Street Journal et pour différents films d’animation. Et c’est à coup de mails et de conférences Skype que les animaux aux traits humains ont petit à petit vu le jour.

Un plan média important
La campagne, qui se voulait de proximité, s’est déployée sur affiches, sur les réseaux sociaux et à la radio, avec des spots diffusés sur LFM, Radio One et NRJ. « L’idée était de toucher en premier lieu le public habitant dans un périmètre de quarante minutes du parc. Comme une campagne d’envergure nationale était difficilement envisageable avec des concurrents comme le zoo de Bâle, nous avons donc visé les gares et les villes se situant dans le périmètre défini. Quant aux réseaux sociaux, il était simple de cibler notre audience. »
La campagne a aussi profité du soutien de la SGA. « La durée de la campagne était prévue pour dix jours avant et après l’inauguration du nouveau parc. Mais comme la SGA avait encore des espaces libres et que nos affiches leur ont plu, ils nous ont proposé de conserver ces emplacements plus longtemps », glisse malicieusement Julien Tacussel. La campagne, couplée avec l’ouverture du parc et la bonne couverture presse, a rencontré un franc succès et dépassé ses prévisions initiales : en deux week-ends, pas moins de 25’000 visiteurs sont venus voir les animaux, les vrais.

Une belle visibilité pour l’agence
Contactée par le zoo, l’agence Taz a proposé différentes pistes créatives. « A notre grand étonnement, le comité du zoo a très vite accepté notre proposition la plus audacieuse, alors qu’il s’agissait de leur première campagne de communication ». Le parc animalier souhaitait profiter de son repositionnement pour changer de communication. Avec de nouveaux mécènes et un large budget, l’objectif est de faire venir un public plus large. « C’est surtout une affaire de cœur. D’espace de préservation de la faune suisse, le parc cherche à évoluer en accueillant davantage d’espèces et de soigneurs. »
Pour l’agence globale Taz Communication, fondée en 1994 sous le nom de Tasmanie, il s’agit d’une nouvelle opportunité pour décliner sa manne créative. « Bien que nous savions que cette campagne allait nous offrir une grande visibilité, nous l’avons abordée comme tous les autres mandats. Au-delà du projet humain et durable, ce mandat collait très bien à l’ADN créatif et très au poil de l’agence. »

[ASIDE]

Le point de vue de jury

La nouveauté de l’approche a particulièrement séduit le jury. Cette campagne propose des visuels très nouveaux et invite le public a entrer en interaction avec la marque. Ce qui correspond exactement à la démarche proposée aux visiteurs de ce parc. Une campagne forte qui restera dans l’imaginaire du public. La forte fréquentation prouve que l’axe de communication préconisé par l’agence était juste.[/ASIDE]

Article écrit par Christophe Robert-Nicoud

TAZ

TAZ

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter