Articles

>moser : Du graphisme au branding

Une bonne dose de passion, une constante exigence et beaucoup de plaisir. Voilà les ingrédients de la formule secrète de >moser. Le résultat ? 40 ans d’existence, fêtés en novembre 2015, pour une des plus anciennes agences de Suisse Romande. Caroline Mesple-Moser nous en dit davantage sur l’histoire et l’identité de l’agence lausannoise, près de vingt ans après son arrivée à sa tête.

40 ans, ça fait quoi ?
Avant tout, il s’agit de 40 ans de plaisir, de joies et de sourires. Mais c’est aussi 40 années d’évolutions et de changements technologiques … C’est également une histoire de famille et de partage, mon papa ayant assumé la direction pendant 20 ans et moi-même depuis 20 ans déjà. Surtout, ce sont de belles rencontres, celles qui ont fait de >moser l’agence qu’elle est aujourd’hui. Et alors que certains considèrent que 40 ans, c’est presque de la vieillesse, pour d’autres cette longévité est synonyme d’expérience et de maturité. >Moser est aujourd’hui comme il y a 40 ans, à l’image de  celles et ceux qui la font vivre.

Parlez-nous de l’évolution de l’agence…
A l’origine, mon père reprend la direction d’un atelier graphique en 1974. Très vite, il est reconnu pour son expertise.et la précision de son travail. Il se distingue notamment par la réalisation de dessins au trait pour des marques horlogères haut de gamme, comme Omega, Harry Winston, Vacheron Constantin ou Blancpain. Cette clientèle lui est restée fidèle des décennies durant.
Une deuxième période marquante du passage de mon père à la tête de l’agence a vu l’essor de nouvelles compétences en termes de création de stands et d’expositions. A partir de là, l’atelier graphique se mue en véritable agence de communication et élargit sa clientèle à des institutions internationales d’envergure telles que le CICR ou le CIO. En parallèle, il se démarque par un réel travail d’avant-garde, en réalisant de nombreux films institutionnels et publicitaires. Dans cette période des années quatre-vingts, j’entre moi-même dans l’agence. D’abord en tant qu’apprentie graphiste puis, après quelques expériences à l’étranger, en secondant mon père.
J’ai pris les rênes de l’agence il y a une vingtaine d’année, en 1994. Mon objectif était d’amener une touche personnelle, en accentuant notre positionnement pour nous permettre de relever de nouveaux défis, mais sans oublier notre fort attachement pour le travail graphique haut de gamme. Autour de 2004, nous intégrons complétement le travail de branding à nos activités. Depuis, nous avons pu nous distinguer avec le travail de marque et de communication pour différents clients, comme par exemple Pharmacie plus, la CGN, les salines de Bex, le Centre Patronal, Retraites Populaires, la FVE, Hemu et le Conservatoire de Lausanne, Piguet Galland et Derham.

Pourquoi le choix du branding ?
Etant graphiste de formation, la typographie et les visuels de marque me touchent particulièrement. C’est aussi une question de rapports humains, auxquels j’attache énormément d’importance. Mais il faut envisager le branding comme un tout. Il s’agit de créer l’univers d’une marque, de lui donner du sens, de l’accompagner et de la guider vers l’avenir. Par nos travaux, nous souhaitons la pérenniser et lui donner de la valeur pour qu’elle ait davantage de force et de visibilité. Tout commence par ce souhait de construire des piliers de communication solides et pas juste un logo. Dans un monde où les personnes en charge de la communication changent constamment au sein des institutions, nous voulons faire en sorte de laisser des fondations sur lesquelles ils peuvent s’appuyer dans leurs nouvelles démarches. Ces dix années, durant lesquelles nous nous sommes spécialisés dans ce domaine, nous ont permis d’assoir un savoir-faire et une certaine notoriété tant au niveau régional que national. Nous en tirons une certaine fierté, mais nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. C’est pourquoi nous sommes en train d’élargir nos compétences pour 2017, notamment à travers de nouveaux partenaires. Nous essayons de créer un réseau >moser pour être le plus pertinent par rapport aux évolutions du marché – et toujours au service de nos clients.

Qu’est-ce qui caractérisent vos travaux d’agence ?
Ce que nous aimons, c’est la recherche de la simplicité. Mais la plupart du temps, faire simple est ce qu’il y a de plus compliqué. La simplicité se cache derrière un travail de grande finesse et de profonde exigence. Cette approche nous a aussi permis de nous spécialiser dans la signalétique extérieure et intérieure de bâtiment, par exemple. Nous nous définissons également par une philosophie d’artisans, souhaitant garder en mémoire les savoir-faire acquis tout en évoluant. Le respect des valeurs et des compétences des professionnels que nous accompagnons est intrinsèquement lié à notre identité. D’où notre signature de marque : les artisans de la marque.

Comment avez-vous marqué votre jubilé ?
A l’occasion d’une soirée le 12 novembre 2015, nous souhaitions avant tout remercier celles et ceux qui nous ont permis d’être ce que nous sommes. L’esprit de famille, la relation, le partage ont été les maîtres mots d’une invitation que nous avons voulu familiale, régionale et conviviale, en réunissant dans nos locaux clients, collaborateurs et partenaires. Le plus important était de pouvoir dire, une fois encore, que toute réussite n’est jamais que le fruit de ces rencontres humaines, de cette alchimie qui mêle savoir-faire et savoir-être. Nous avons également réalisé un livre qui est le reflet de notre parcours, mais qui est également résolument tourné vers l’avenir, tout comme notre agence.
Vous êtes une des rares femmes CEO dans ce monde des agences. Qu’en pensez-vous ?
J’ai du mal à me rendre compte de ce que cela représente. J’ai grandi dans une famille composée exclusivement de filles. Cependant, dès que je me trouvais à l’atelier, plus de treize graphistes me formaient alors que j’étais la seule femme. J’ai appris à travailler avec eux, à me présenter et à parler comme eux. Pourtant, je ne vois aujourd’hui pas la différence. Guider et orienter une équipe créative, faire des choix stratégiques et oser prendre des risques sont mon pain quotidien. Le plus important est la place laissée à l’autre, que le dialogue reste ouvert et constructif.

En bref:
-Les “artisans de la marque” fêtent leurs 40 ans
– L’agence lausannoise ne compte pas se reposer sur ses lauriers pour autant, et entend élargir ses compétences pour 2017
– >moser est aussi une des seules agences dirigée par une femme

TRAVAUX AGENCE

Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer