Actualité

mudac : carte blanche aux frères Freitag

Du 28 octobre au 28 février 2016, le mudac à Lausanne offre une carte blanche aux frères Freitag. Dans le cadre de cette opération , Markus et Daniel Freitag s’associent aux artistes conceptuels Frank & Patrik Riklin, connus pour leur pratique décalée de l’art en dehors des circuits artistiques ordinaires. Les quatre frères partagent une attitude et certains principes fondamentaux dans leur travail : des actions centrées sur les ressources, le plaisir de l’interaction sociale et une manière de penser et d’agir basée sur l’idée de cycles.

Leur projet ne prend pas seulement place au musée mais avant tout dans l’espace public. Les frères Freitag et Riklin sont partis au début de l’été à la rencontre des utilisateurs de sacs Freitag, fabriqués à partir de bâches de camion usagées. Ils leur ont proposé de participer à une action qui pousse jusqu’à l’absurde le processus de fabrication de leurs produits : rendre leur sac, pour qu’il redevienne une bâche de camion. De la gare de Zurich à la place de la Cathédrale devant le mudac, les quatre frères, armés de pancartes, ont su convaincre de parfaits inconnus de rendre leur sac. Toutes les boutiques de la marque ont rejoint la campagne en proposant à leurs clients de ramener leurs besaces élimés. Une centaine de sacs ont ainsi été récoltés dans le monde entier.

Dans l’usine zurichoise où sont découpés tous les sacs, les quatre frères ont décousu les sacs récoltés, les ont assemblés puis soudés. La bâche de camion se voit transformée… en bâche de camion, poussant ad absurdum le principe de recyclage à la base de l’entreprise. Le patchwork multicolore de la nouvelle bâche monté sur un camion, les frères Freitag et Riklin se sont lancés en août dans un road trip aux quatre coins de la Suisse, et ont engagé le dialogue avec les habitants de ces régions.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé