Actualité

Musée de la Communication : “Death and Birth in My Life”

Du 16 octobre au 6 décembre 2020, le Musée de la communication se penche sur le commencement et la fin de la vie avec l’exposition Death and Birth in My Life. L’installation vidéo de Mats Staub aborde ces grandes questions de manière aussi directe que délicate, laissant beaucoup de place à la réflexion.

La naissance et la mort, le commencement et la fin: ces deux événements ouvrent et ferment les parenthèses de notre existence. Et ils nous offrent autant d’occasions de réfléchir à ce qui compte vraiment dans la vie. La naissance de son propre enfant: une expérience bouleversante qui souvent met la vie littéralement sens dessus dessous. Tout comme la mort d’un proche. L’un comme l’autre, ces événements soulèvent surtout bien des questions et nous renvoient à nous-mêmes: qu’est-ce qui nous tient vraiment à cœur?

Au XXIe siècle, où un geste suffit pour effacer quelque chose de l’écran de notre smartphone et témoigner de notre affection digitale sous la forme de likes, ces temps d’arrêt sont devenus rares. Ces moments de transition émouvants acquièrent d’autant plus de profondeur et d’intimité personnelles, difficiles à exprimer. Peut-on mettre des mots sur des expériences aussi marquantes et les montrer dans une exposition?

Oui, en procédant avec la sensibilité adéquate. Dans son projet de longue haleine baptisé Death and Birth in My Life, Mats Staub parvient à nous confronter de manière touchante à ces expériences existentielles.

C’est la mort de son frère, en 2014, qui le met subitement face à cette difficile question. Il en ressort une installation vidéo plus proche du théâtre que de l’exposition, que le public pourra découvrir du 16 octobre au 6 décembre 2020 au Musée de la communication.

Mats Staub a invité, pendant plusieurs années, des personnes des quatre coins du globe à se raconter face à face, dans un cadre clairement défini, leurs expériences de la naissance et de la mort. Ce qui place le visiteur dans le rôle d’observateur tout près des protagonistes.

Mats Staub, né en 1972 à Muri, dans la banlieue de Berne, vit aujourd’hui à Berlin. Il s’est fait connaître en tant que voyageur du souvenir. Ses travaux dans les domaines du théâtre, du journalisme et de l’exposition plongent dans le passé pour revenir au présent. Il est déjà venu au Musée de la communication avec Mes grands-parents | Souvenirs, souvenirs (2010) et 21 – Souvenirs du passage à l’âge adulte (2013). Mats Staub a reçu en août 2020 le Prix suisse de théâtre décerné par l’Office fédéral de la culture.

.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer