Les Chiffres

Net-Metrix Profile 2013-2

Quel que soit le classement, Tamedia demeure le premier éditeur de sites en Suisse. Le rachat de local.ch devrait, s’il se réalise, permettre à ce groupe zurichois d’étendre encore plus son hégémonie. La nouvelle analyse de l’utilisation numérique fournie par l’étude Net Metrix Profile 2013-2 nous apprend toutefois que l’élargissement de l’audience via local.ch ne serait pas aussi important qu’escompté pour Tamedia.

Swisscom et Tamedia ont donc accordé leurs violons – à condition que PubliGroupe suive le mouvement – et comptent développer leurs activités dans le secteur des répertoires (les portails local.ch et search.ch) de façon à concurrencer Google à l’échelon suisse. Et de proclamer triomphalement, le 28 mai 2014 : « Les deux prestataires fédèrent conjointement, chaque mois, 4,8 millions d’internautes en Suisse ».
4,8 millions d’utilisateurs… ce n’est pas mal ! Selon la toute dernière étude Net Metrix Profile 2014-1, publiée en mai, il existe actuellement en Suisse 5,614 millions de personnes (visiteurs uniques ou Unique User/UU), allant sur Internet au moins une fois par mois. Autrement dit les deux portails de recherche de Swisscom et Tamedia cumulent une audience commune de 82%. Un chiffre énorme !

Une petite erreur de calcul… ou un coup de bluff ?
Mais les calculs de Swisscom et Tamedia sont erronés. Si l’on se réfère aux tout derniers chiffres de Net Metrix (concernant les mois d’octobre à décembre 2013), search.ch et local.ch sont effectivement fréquentés chacun par près de 2,4 millions d’utilisateurs chaque mois. Mais la seule addition de ces deux chiffres ne correspond qu’à une audience brute manquant de précision, plus de 1,2 million d’internautes utilisant les deux portails. Sans ces doublons, les deux portails de répertoires cumulent au total 3,4 millions d’UU avec une audience nette de 60%. Même si ce total dépasse nettement la fréquentation de tous les autres acteurs du web suisse, il n’est pas aussi gigantesque que les deux groupes voudraient bien nous le faire croire. En comparaison, l’ensemble du réseau SSR, qui est le second plus grand réseau, fédère 2,5 millions d’UU et 20 Minuten près de 2,4 millions.

Capture d'écran 2015-02-03 20.08.27

Search.ch est plus consulté pendant les loisirs
Évoquons également un aspect intéressant en rapport avec local.ch et search.ch : selon l’étude mensuelle Net Metrix Audit, 4,3 millions d’ordinateurs (Unique Clients, UC) ont servi en avril 2014 à accéder à local.ch, search.ch étant visité « seulement » par 3,7 millions d’UC. Pourtant les deux portails sont utilisés par pratiquement le même nombre de personnes. Comment est-ce possible ? Le fait que local.ch compte près de 600 000 UC de plus indique que ce portail est plus souvent consulté dans le contexte professionnel (ordinateur de bureau, tablette ou smartphone) alors que search.ch s’utilise plus volontiers pendant les loisirs.

Bientôt cinq sites Tamedia au top ten ?
Revenons-en à local.ch et aux négociations en cours : si Tamedia et Swisscom finalisent l’achat du portail, Tamedia serait alors impliquée dans les trois plus grands portails suisses que sont search.ch, local.ch et 20 Minuten. Possédant aussi tagesanzeiger.ch et homegat.ch, Tamedia occuperait ainsi cinq des dix premières places dans le classement des portails suisses. Signalons au passage que le top ten en question a connu de grands changements ces six derniers mois dans ce groupe : blick.ch a nettement agrandi l’écart le séparant de srf.ch et NZZ s’est assuré une place au classement en reprenant moneyhouse.ch. D’autre part, doodle.ch (Tamedia) a été supplanté par Microsoft Advertising Suisse (MAS).

Capture d'écran 2015-02-03 20.07.33

Quatre des principaux sites médias appartiennent à Tamedia
Si l’on jette un coup d’œil aux principaux sites médias suisses, on constate que les choses n’ont guère changé depuis l’étude 2013-2 (voir ComInmag 12/13). Par contre la situation en haut du classement s’est précisée : srf.ch est incontestablement le numéro 3 et fait du sur-place alors que 20min.ch (Suisse alémanique) et blick.ch connaissent un essor continu. Les retombées des zones payantes instaurées par nzz.ch et tagesanzeiger.ch ne sont pas encore visibles ; on ne sait pas non plus dans quelle mesure et quand le classement risque d’être modifié suite à l’activation du nouveau portail d’information Watson (AZ-Medien) ou au départ de blickamabend.ch dissocié de blick.ch. Ce qui est sûr, c’est que Tamedia occupe aussi une position privilégiée dans le domaine des sites médias puisque quatre des principaux sites appartiennent au groupe zurichois, deux à la SSR, un à Ringier, un à NZZ, un à AZ Medien et un à Axel Springer.

Capture d'écran 2015-02-03 20.09.51

Cinq sites Tamedia parmi le top 11 romand
Si l’on se limite aux plus grands sites de Romandie, on remarque ici aussi la domination, à double titre, de Tamedia : cinq sites Tamedia se classent parmi les onze premiers, les autres appartenant à la SSR, à Ringier, Hersant et à St. Paul Holding. Fait remarquable, tous les sites Tamedia ont connu en six mois une augmentation massive partielle de leur audience alors que les autres (y compris letemps.ch) ont essuyé des pertes. Quant au portail laliberte.ch, il n’a pas été pris en compte car c’est la première fois que ses chiffres sont publiés. bilan.ch est tout aussi intéressant : alors que dans l’étude 2012-1, ce portail économique ne comptait que 16 000 Unique User mensuels, sa fréquentation n’a cessé d’augmenter : le nombre d’utilisateurs a même plus que doublé depuis la dernière analyse ! Cette réussite est notamment due à la nouvelle maquette mise en place en janvier 2013 et au fait que ces chiffres ne se basent plus uniquement sur la presse mais aussi sur les médias numériques et les conférences.

Capture d'écran 2015-02-03 20.10.24

TAB-NetMetrixProfile2014-1

 

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer