Actualité

Les agences belges disent “non” aux pitches

14 agences belges ont “débrayé” leurs sites et mis un manifeste anti-pitches à la place.

Les raisons de cette protestation sont les suivantes :
1) trop d’agences (jusqu’à parfois 10) sont invitées à concourir et pour les départager deux à trois tours sont désormais nécessaires.
2) un  pitch pour une campagne nationale peut coûter à l’agence participante  jusqu’à 80’000 euros (production et travail compris).

Résultat l’énergie qu’une agence doit consacrer à ses clients est dévolu à ses potentiels mandants. Ce n’est donc pas uniquement une affaire qui concerne  les agences. “Demander de participer à un pitch n’a rien à voir avec un briefing. Un pitch ne doit satisfaire que l’annonceur et non le client final”, s’indignent ces agences. Et de conclure : “il n’est pas trop tard pour changer les comportements de notre industrie.”

Qu’en pensent les agences romandes ? La contexte n’est-il pas identique ? N’hésitez pas à laissez vos commentaires.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter