Actualité

Nouveau «Pacte de l’audiovisuel» pour répondre à l’évolution numérique

Accord entre la SSR et la branche du cinéma suisse

Le nouveau Pacte de l’audiovisuel pour la période 2020-2023 a été signé ce vendredi entre la SSR et les partenaires de la branche du film suisse à Soleure. Il définit les conditions cadre des coproductions réalisées conjointement par la SSR et les producteurs indépendants. Augmenté de CHF 5 millions par an, ce nouveau Pacte confirme les investissements annoncés en faveur du cinéma suisse et participe à la transformation numérique de la SSR.

Désormais, le montant alloué par la SSR au financement de productions audiovisuelles se monte à CHF 32,5 millions – le dernier Pacte de l’audiovisuel 2016-2019 consacrait CHF 27,5 millions à ce domaine.
Cette hausse de CHF 5 millions permettra de coproduire davantage de fiction TV suisse. La SSR confirme, malgré la grise financière, ainsi sa volonté de continuer à investir de manière substantielle dans le cinéma suisse, comprenant les films, les séries, les documentaires et les films d’animation.

Droits de diffusion en ligne
Pour la première fois, des droits plus longs de diffusion en ligne des coproductions seront acquis par la SSR pour toutes les oeuvres dans lesquelles la part de coproduction de la SSR sera égale ou supérieure à 50%. Ce développement est important dans la perspective du lancement, cet automne, de la nouvelle plateforme VOD de la SSR.
Concrètement, les six premiers mois de droits de diffusion sont inclus dans le Pacte. La SSR aura la possibilité de les prolonger selon un tarif spécial. Dans le cas des films de cinéma, la SSR
pourra aussi bénéficier des droits en ligne sur la base d’un tarif négocié, sous réserve de l’accord de ses coproducteurs.

Coproductions variées
Le Pacte de l’audiovisuel a notamment permis à des séries telles que «Helvetica» «Wilder» et «Quartier des Banques» de voir récemment le jour, de même que des films comme «Platzspitzbaby» de Pierre Monnard, «Zwingli» de Stefan Haupt ou «Amur Senza Fin» de Christoph Schaub (en romanche). Une partie du budget du Pacte est d’ailleurs dévolu au doublage afin d’assurer que les contenus coproduits puissent bénéficier de la meilleure diffusion possible en Suisse, notamment sur les chaînes de la SSR.

Le Pacte de l’audiovisuel en chiffres

  • Année de fondation du Pacte de l’audiovisuel: 1997
  • Nombre d’associations cinématographiques ayant pris part aux négociations 2020-2023: 7
  • Investissements prévus par la SSR pour la période 2020-2023: 32,5 millions de CHF par an
  • Répartition entre les productions TV et cinéma: CHF 19,5 millions pour la télévision et le multimédia, CHF 9 millions pour le cinéma et l’animation, CHF 4 millions pour les primes succès passage antenne
    (SPA)
  • Investissements de la SSR depuis 1997: plus de CHF 400 millions
  • Nombre de films coproduits par la SSR depuis 1997, fiction, documentaires et animation: plus de 2800
  • Nombre de séries coproduites par la SSR depuis 1997: plus de 20
Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer