Actualité

Nouveau partenaire pour SwissPay: le Journal du Dimanche

Selon Marc Lamarche, fondateur du SmartWall de SwissPay, “on observe aujourd’hui une véritable course aux abonnements numériques chez les grands quotidiens notamment, alors que la plupart des internautes fréquentant des sites médias n’ont pas l’intention de s’abonner, mais sont prêts à payer pour un contenu de qualité, à condition d’avoir un accès facilité. Même le New York Times, qui communique régulièrement sur des nombres records d’abonnés, a moins de 3 % de son audience digitale qui est abonnée. L’enjeu est certes de continuer à élargir cette base d’abonnés mais la question est égale- ment : que faire avec les 98 % de l’audience qui ne s’abonnent pas ? L’idée du SmartWall est de personnaliser l’offre, de s’adapter à 100% de l’audience, en lui proposant des options supplémentaires, quitte à l’amener plus tard, pas à pas, vers une offre d’abonnement mieux adaptée”.

Le Journal du Dimanche
Depuis le dimanche 18 mars, les lecteurs du site lejdd.fr peuvent accéder aux articles premium de façon immédiate, et selon leur préférence : soit en payant l’article en 3 clics, le montant du micro- paiement (0,99€) étant ensuite débité directement sur la facture téléphonique du lecteur, soit en visionnant une courte vidéo promotionnelle de 15 secondes pour débloquer l’article.

« Entre l’abonnement et le tout-gratuit, nous offrons à nos lecteurs le choix et une expérience d’accès fluide tout en les sensibilisant au fait que l’information de qualité que nous produisons a une valeur et donc un coût » déclare Cyril Petit, rédacteur en chef central du Journal du Dimanche, et co-initiateur de ce projet.

Si avant cela, le JDD et quelques sites comme l’Opinion entre autres avaient entamé quelques tests préliminaires, le quotidien du groupe Lagardère est le premier site en France à adopter de façon globale ce système qui optimise l’expérience utilisateur et la monétisation du site sur plusieurs dimensions.

Des annonceurs conquis
Pour Lendix, annonceur partenaire de cette première : “ce format choisi, click-to-play, où la publicité est une option plutôt qu’une obligation, offre une très grande visibilité à notre marque, avec des taux de complétion de vidéo au-delà de 90 %, ce qui en fait une nouvelle solution très intéressante pour émerger et capter l’attention de nos prospects” comme l’indique Jean-Baptiste Sciandra, directeur marketing de Lendix.

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Close
Back to top button
Close